6 juillet 2017
Le pissenlit
À l’été du CH
Par: Le Courrier

On s’attend toujours à un feu d’artifice à l’approche du 1er juillet de la part du Canadien de Montréal et de l’ouverture du marché des joueurs autonomes. Les partisans ont eu droit à la prolongation du contrat mirobolant de huit ans de Carey Price, aux départs de Radulov et possiblement Markov et à quelques embauches au potentiel incertain, voire douteux. Feu d’artifice ou feu de pétards mouillés? J’opte pour le second choix. 

image