14 février 2019
Faillite de Téo Taxi
Bectrol parmi les créanciers
Par: Jean-Luc Lorry

Sylvain Benoit, propriétaire de Bectrol, considère que la faillite de Téo Taxi ne met pas en péril les activités de l’entreprise. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Bectrol avait fabriqué et installé 18 bornes électriques de niveau 3 pour alimenter les véhicules Kia (Soul) et Nissan (Leaf) utilisés par Téo Taxi. Photo gracieuseté Bectrol

La faillite récente de Téo Taxi, une entreprise montréalaise qui offrait un service de transport utilisant exclusivement des véhicules électriques, a des répercussions financières sur l’entreprise maskoutaine Bectrol.

Située dans le parc industriel Olivier-Chalifoux, Bectrol se spécialise entre autres dans la fabrication et la commercialisation de bornes électriques de différents niveaux de recharge.

« Nous avons fabriqué et installé 18 bornes électriques de niveau 3 pour alimenter les véhicules Kia (Soul) et Nissan (Leaf) utilisés par Téo Taxi », indique en entrevue au COURRIER Sylvain Benoit, président de Bectrol.

Bectrol fabrique uniquement des bornes de niveau 3 (borne rapide) qu’elle commercialise sous la marque Haltégo. Ces bornes offrent une autonomie d’environ 250 km pour un temps de recharge d’une heure.

L’industriel maskoutain avait également conçu les infrastructures pour alimenter les véhicules de luxe de marque Tesla. Au moment où elle a cessé ses activités, Téo Taxi disposait d’une flotte d’environ 200 véhicules électriques.

La liste des créanciers de Taxelco et de ses sociétés affiliées, dont Téo taxi, Taxi Diamond et Taxi Hochelaga, a été mise en ligne par le cabinet comptable Richter, qui agit comme contrôleur.

Selon ce document, Bectrol a déposé une réclamation de 134 598 $ à titre de créancier garanti et deux réclamations de 73 618 $ et de 5000 $ comme créancier non garanti. La totalité des créances représente un montant de 34,7 M$.

Au cours des derniers jours, les hommes d’affaires Pierre Karl Péladeau (Québecor) et Eric Boyko (Stingray) ont manifesté leur intérêt à se partager les actifs de Taxelco. La date butoir pour la réception des offres d’achat a été fixée au lundi 4 mars.

Étant un dossier fortement médiatisé, la direction de Bectrol a tenu à rassurer son personnel dès l’annonce de la fermeture de Téo Taxi le 29 janvier.

« L’avenir de notre entreprise ne sera pas affecté par cette situation. Nous étions contents de participer à l’aventure Téo Taxi. Ce contrat a permis de développer notre expertise et de nous mettre sur la map », relativise Sylvain Benoit.

Vente de véhicules électriques

Cette mauvaise passe avec Téo Taxi ne compromet pas les plans de développement de Bectrol puisque l’augmentation des ventes de véhicules 100 % électrique au Québec lui profite largement.

« La dernière édition du Salon du véhicule électrique de Saint-Hyacinthe [organisé début novembre] a eu des retombées directes pour nous », se félicite Jean Gariépy, directeur développement en électrification des transports chez Bectrol.

Pour les propriétaires de véhicules électriques, Bectrol commercialise des bornes de recharge de niveau 2, fabriquées par le manufacturier Flo, qui s’installent à l’extérieur d’une résidence. Une fois branché, le véhicule gagne 40 km d’autonomie à l’heure.

Ce type d’équipement représente un coût de 995 $ excluant l’installation et le raccordement électrique.

Les bornes de recharge à usage domestique sont éligibles à une aide gouvernementale totalisant 600 $ (350 $ pour la borne et 250 $ pour l’installation). « La maison devient notre station-service. Le réservoir est plein chaque matin », illustre M. Gariépy.

Bornes rapides

Jean Gariépy se dit optimiste quant à l’accroissement rapide de la demande en bornes électriques.

Selon des données publiées en ligne par l’Association des véhicules électriques du Québec, au 31 décembre 2018, la province compte 39 396 véhicules électriques.

Les ventes projetées en 2030 de véhicules électriques seraient de 380 000 automobiles, soit 20 % du marché.

Bectrol fabrique également des panneaux de contrôle électrique destinés au secteur industriel.

Fondée en 1979, Bectrol compte aujourd’hui 85 employés. L’entreprise termine ce mois-ci les travaux d’agrandissement de ses locaux situés sur la rue Beaudry. Cette expansion représente un investissement de l’ordre de 1,5 M$.

image