19 octobre 2017
Restauration de l’opus 9 de Casavant Frères
Bonne Nouvelle pour le patrimoine maskoutain
Par: Olivier Dénommée
Photo François Larivière | Le Courrier ©

Photo François Larivière | Le Courrier ©

La chapelle du Précieux-Sang, actuellement occupée par les sœurs Adoratrices du Précieux-Sang, devrait prochainement avoir un nouveau « locataire » : l’orgue opus 9 de Casavant Frères, qui y sera déménagé après sa restauration en 2018. Cela a été annoncé en même temps qu’une subvention provinciale de 85 000 $ pour préserver ce legs patrimonial d’une valeur inestimable.

« Moi dans mon milieu, je suis habitué aux Bonnes Nouvelles qui viennent du Christ, mais là ça vient du gouvernement : c’est fantastique! », s’est écrié le chanoine Denis Lépine peu après l’annonce de la restauration et le déménagement de l’opus 9 de Casavant Frères dans la chapelle du Précieux-Sang de Saint-Hyacinthe. Cette joie partagée dans les milieux patrimonial et religieux s’explique par le fait que l’opus 9, fabriqué en 1885, est le plus vieil orgue produit par Casavant Frères encore dans son état d’origine.
Les 85 000 $ du gouvernement contribueront à le restaurer, ce qui peut prendre quelques mois à la suite d’un appel d’offres, puis à l’installer dans la chapelle du Précieux-Sang. Le reste de l’argent nécessaire, estimé à environ 15 000 $, a déjà été amassé sous forme de dons.
Devoir de mémoire
C’est le ministre de la Culture et des Communications Luc Fortin qui a fait l’annonce de la subvention gouvernementale. « La préservation du patrimoine religieux, on la fait par devoir de mémoire, peu importe nos convictions religieuses », a soutenu le ministre, soulignant que son ministère voyait son enveloppe dédiée au patrimoine religieux bonifiée de 10 M$ à 12 M$ cette année. Il a aussi mis de côté la partisanerie pour inclure la députée de Saint-Hyacinthe Chantal Soucy dans son annonce. Il a salué son implication et sa ténacité dans ce dossier précis, qui évolue depuis plus de deux ans, et a admis avoir hâte de revenir à Saint-Hyacinthe pour voir – et entendre – l’orgue une fois restauré.
À en croire David Bousquet, représentant du Centre d’histoire qui devrait devenir le prochain locataire du monastère du Précieux-Sang, un concert inaugural serait envisageable vers la fin de l’année 2018. « On espère arriver à présenter un concert de Noël avec le “nouvel” orgue avant que les sœurs ne quittent les lieux », a-t-il confirmé en entrevue. 

image