26 octobre 2017
Stationnements intelligents  
Des prix de 837 000 $ à 1,3 M$ rejetés
Par: Benoît Lapierre
La Ville a rejeté toutes les soumissions dans le projet de signalisation à jalonnement dynamique, qui vise les stationnements publics.

La Ville a rejeté toutes les soumissions dans le projet de signalisation à jalonnement dynamique, qui vise les stationnements publics.

La Ville de Saint-Hyacinthe devra approfondir le dossier si elle veut se doter un jour, à un prix raisonnable, d’un système de signalisation à jalonnement dynamique destiné à diriger les automobilistes vers les cases libres des stationnements publics.

Le premier appel d’offres lancé à l’intention des fournisseurs de ces systèmes a donné un résultat à ce point désastreux que les élus municipaux ont décidé unanimement lundi de rejeter toutes les soumissions reçues.
La plus basse, celle de la firme Électroméga, de Candiac, se chiffrait à 837 338 $, alors que l’enveloppe allouée à ce projet n’excédait pas 350 000 $. Un montant de 150 000 $ provenant du surplus de 2015 avait été réservé à l’achat de ces équipements en juin 2016, ce à quoi le conseil devait ajouter 200 000 $ par le biais du programme triennal d’immobilisations 2017-2018-2019.
La deuxième plus basse soumission était celle de la firme Innovation MI-8, de Montréal, et se chiffrait à 939 000 $ tandis que la proposition du troisième et dernier soumissionnaire, Neolect, de Candiac, s’élevait à 1 340 172 $.
Le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau, a indiqué que l’administration se donnait quelques mois pour proposer une démarche de relance du projet, lequel touche un domaine technologique nouveau et complexe. « Il y a très peu de villes de notre taille qui se sont dotées de ces systèmes. Il faudra aller voir ce qui s’est fait là-dedans à Montréal et à Québec, avant de lancer un nouvel appel d’offres au printemps 2018, en prévision d’une mise en place vers juin ou juillet », a-t-il répondu au COURRIER.
La recherche d’un système de signalisation par jalonnement dynamique s’inscrit dans le remue-ménage orchestré par la Ville en matière de stationnement pour permettre l’implantation d’une tour d’habitation Réseau Sélection dans le stationnement du Centre des arts Juliette-Lassonde. Le fait que 150 000 $ avaient déjà été mis en réserve au printemps 2016 pour les stationnements intelligents renseigne sur l’état d’avancement des discussions secrètes qui avaient déjà cours entre le promoteur lavallois et la Ville. 

image