3 janvier 2019
Familles maskoutaines (7) – Les Fontaine
Par: Le Courrier

Raphaël-Ernest Fontaine, avocat puis juge. Photo Collection | Centre d’histoire

Se retrouvant au 103e rang des familles québécoises, les Fontaine occupent chez nous la 6e position. La première trace écrite est celle d’un certain Jean-Louis Fontaine.

Le 30 janvier 1781, le notaire Antoine Grisé dit Villefranche paraphe un contrat se résumant ainsi : « Concession d’une terre située en la seigneurie de St Hyacinthe; par François Noiseux, prêtre curé, de Beloeil, au nom et comme fondé et procureur de Marie-Anne Crevier, tutrice de Hyacinthe Delorme, seigneur de St Hyacinthe sur la rivière Yamaska, son fils, à Jean-Louis Fontaine. »

Ce nom étant plutôt rare à cette époque, j’en déduis qu’il s’agit de celui qui est inhumé à Saint-Hyacinthe le 12 mars 1808, décédé subitement la veille, à l’âge de 47 ans, vraisemblablement célibataire. Dans nos registres paroissiaux, le premier acte relatif à cette famille est celui du baptême de Jean-Baptiste Fontaine, fils d’Étienne et de Geneviève Dauphinais, en 1788.

Raphaël-Ernest Fontaine

Né à Saint-Hugues le 27 octobre 1840, il est le sixième d’une fratrie de treize enfants issus du mariage de Louis Fontaine et d’Eudoce Gaudry. Il a étudié au Séminaire de Saint-Hyacinthe de 1852 à 1860 et fut rédacteur au Courrier et à la Gazette de Saint-Hyacinthe. Admis au Barreau en 1862, il épouse Angélique Bonin la même année en la cathédrale de Saint-Hyacinthe. Ils donnent naissance à douze enfants, dont quatre décèdent en bas âge.

M. Fontaine a été maire de la paroisse Saint-Hyacinthe-le-Confesseur pendant une trentaine d’années (1868-1899). Le 6 février 1899, il est élu maire du village de Saint-Joseph, puis il est réélu le 5 février 1900. À titre d’avocat, il a été tour à tour en société avec l’honorable Jean-Baptiste Bourgeois, Francis Morison, Honoré Mercier, Paul de Cazes et Maurice St-Jacques, époux d’Henriette Dessaulles, qui écrivait pour le journal Le Devoir sous le pseudonyme de « Fadette ». En janvier 1901, on le nomme juge de la Cour Supérieure pour le district de Richelieu et il va demeurer à Sorel où il décède prématurément le 20 septembre 1902, âgé de 62 ans. Son corps a été incinéré le 25 septembre au Massachusetts Cremation Society de Boston, puis enterré au cimetière Mont-Royal de Montréal le 26 septembre, dans la section L 1032-A.

Théophile-Adélard Fontaine

Fils de Théophile Fontaine et Rose-Anna Lussier, né le 30 novembre 1892 à Saint-Thomas-d’Aquin, il est l’aîné d’une famille de trois enfants. Il fait ses études classiques au Séminaire de Saint-Hyacinthe et ses études légales à l’Université Laval de Montréal où il est licencié en Droit en 1918. Le 8 mai 1923, il épouse Alice Leclair en l’église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs de Verdun. Une seule enfant naît de cette union, Madeleine.

Me Fontaine a exercé sa profession à Saint-Hyacinthe de 1918 à 1944. Il fut élu bâtonnier du Barreau du Richelieu (1936-1938). Le comté de Saint-Hyacinthe-Rouville le choisit comme son représentant à la Chambre des communes en 1930, 1935 et 1939. M. Fontaine abandonne l’arène politique en 1944 lors de sa nomination à la Cour des Sessions de la Paix, district de Montréal. En 1946, les Chevaliers de Colomb l’élisent comme leur député d’état pour la province de Québec. Monsieur le juge T.-A. Fontaine est décédé à l’Hôtel-Dieu de Montréal le mardi 21 novembre 1967, à l’âge de 74 ans.

Joseph Fontaine

Fils d’Adélard Fontaine et d’Anna Blanchard, il est né à Saint-Damase le 26 août 1900 et était le cinquième enfant d’une famille de dix. Il fait ses études au Séminaire de Saint-Hyacinthe. Le 9 janvier 1922, il épouse Florentine Girard en l’église Notre-Dame-du-Rosaire. Ils donnent naissance à sept enfants.

En 1938, il est élu maire de la paroisse Notre-Dame de Saint-Hyacinthe. Il a aussi été président de la Société Fontaine et Desroches et de la Commission d’Exposition du comté de Saint-Hyacinthe. Aux élections générales du 11 juin 1945, il est porté à la Chambre des communes comme député du comté de Saint-Hyacinthe-Rouville pour le parti libéral. Réélu dans Saint-Hyacinthe-Bagot en 1949 et en 1953, il a été défait en 1957 par le progressiste-conservateur Théogène Ricard. Joseph Fontaine est décédé le 16 octobre 1986, à l’âge de 86 ans. L’avenue Fontaine du quartier La Providence fut nommée en son honneur.

À suivre : Les Benoit

Daniel Girouard, membre du Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe

image