13 décembre 2018
Jaguar I-Pace : lettre au père Noël…
Par: Marc Bouchard

Photo Jaguar Canada

Cher père Noël,
Tu le sais, j’essaie d’être sage et respectueux toute l’année. Je suis poli, j’ouvre la porte aux gens, je souris à tout le monde. Dans la maison, je ramasse, fais une partie de la vaisselle, fais le café tous les matins, sors les chiens… Il est vrai que j’énerve parfois la secrétaire de rédaction du journal par mon respect, disons élastique, des jours et heures de tombée, mais elle m’aime quand même beaucoup puisqu’elle relit mes chroniques chaque semaine.

Bref, je suis sage et gentil, et j’en profite pour te transmettre ma liste de Noël de l’année. Elle est courte et tient en un seul objet : Jaguar i-Pace. Tu vois, c’est bien peu de chose, même si, je l’admets, les 86 000 $ nécessaires pour s’en procurer un peuvent sembler excessifs.

Un jouet vert

Tu sais, papa Noël, en plus de me faire plaisir, tu ferais plaisir à l’environnement si tu m’offrais ce beau cadeau puisque ce multisegment est 100 % électrique. Imagine, il suffit de le brancher une douzaine d’heures dans une borne 240 V (que tu devras aussi ajouter à mon paquet cadeau parce que je n’en ai pas) et je peux rouler jusqu’à 377 kilomètres sans nouvelle recharge.

Il est vrai que 12 heures peut sembler un peu long et que, oui, je devrai investir pour l’installation de la borne, mais on n’a rien sans rien. Il est aussi exact que, dans le froid hivernal, tu vas devoir la recharger plus souvent pour venir me la porter, car en partant du pôle Nord, la batterie de 90 kWh souffrira pas mal.

Tu sais, j’ai un peu triché et j’en ai essayé un pendant quelques jours. Et ma batterie a bien souffert, perdant environ 30 à 40 % de ses capacités par une journée de grand froid. J’ai donc passé 90 minutes attablé dans un restaurant où j’ai pu me brancher sur une borne dite rapide (à 440 V) et je n’ai récupéré que 130 kilomètres d’autonomie. Au total, alors que la voiture affichait une recharge à 95 %, elle ne me proposait qu’une distance possible de 237 kilomètres.

Pas grave, père Noël, je suis bien prêt à m’arrêter plus souvent si jamais tu m’apportes mon i-Pace. Et même à être vraiment patient parce qu’en le branchant sur une prise ordinaire, j’ai gagné 60 km en 12 heures.

Le plaisir

Ce qui serait gentil, père Noël, ce serait de m’amener un i-Pace noir. Parce que je trouve que, dans cette couleur, il fait davantage ressortir sa silhouette absolument spectaculaire. Il faut dire que le i-Pace a de la gueule. Son long capot, sa silhouette abaissée et son hayon étiré le rendent dynamique.

Les roues, bien logées aux quatre coins, diminuent le porte-à-faux et rendent la conduite encore plus agréable. Et tous les détails soignés, comme l’aileron troué à l’arrière qui permet de faire évacuer l’eau du pare-brise, viennent compléter une superbe allure.

Mieux encore, si tu le conduis pour me l’amener, tu vas pouvoir profiter du confort des sièges et de l’espace abondant à l’arrière. Tu pourrais même y faire reposer tes rennes, trois à la fois cependant, et déposer les autres cadeaux dans l’espace de chargement.

C’est vrai que tu auras peut-être un peu de difficulté à t’y retrouver dans les multiples menus des écrans tactiles. J’ai moi-même eu quelques problèmes. Mais ne t’en fais pas, je suis prêt à y mettre le temps et à m’y faire.

Même chose pour la visibilité arrière. La fenêtre est petite, voire minuscule, et tu devras être un peu méfiant en regardant tes angles morts parce que la visibilité est réduite, mais tu y parviendras assez facilement.

Et dernière chose, quand tu seras au volant, ne te surprends pas à ralentir brusquement lorsque tu relâches l’accélérateur. C’est normal, c’est le système de régénération de l’énergie des freins qui intervient. Tu peux le placer en mode moins agressif, mais la recharge est moins efficace.

Un seul cadeau

Tu vois, père Noël, je ne veux qu’un seul cadeau cette année (deux si tu inclus la borne) et je te permets même de l’essayer. Je te préviens cependant, quand tu seras au volant, que tu placeras le i-Pace en mode sport et que tu accéléreras jusqu’à 100 km/h dans un grand silence (à l’exception de l’espèce de son de turbine du moteur), tu y prendras peut-être goût.

Et quand tu verras qu’il est bardé de systèmes de sécurité, de caméras aux quatre coins et que tu peux même changer la couleur de l’éclairage dans l’habitacle, tu ne voudras plus me le donner.

Alors papa Noël, j’ai été assez sage, tu crois?

image