19 janvier 2012
Rues glacées
La Ville reconnaît ses erreurs
Par: Le Courrier

Après la pluie verglaçante, la forte chute de neige et le soudain refroidissement que la région a connus vendredi dernier, bien des Maskoutains ont trouvé que les rues de Saint-Hyacinthe étaient demeurées anormalement glissantes durant les jours suivants. Le directeur général de la Ville, Louis Bilodeau, est aussi de cet avis.

À la séance du conseil municipal de lundi, M. Bilodeau a reconnu que face à d’aussi mauvaises conditions climatiques, le Service des travaux publics aurait pu donner à ses préposés de meilleures directives que celles qu’ils ont reçues.

« Nos gens n’ont pas réagi correctement à la situation et c’est fort malheureux », a-t-il déclaré lundi lorsque le maire, Claude Bernier, l’a invité a émettre ses commentaires sur l’opération déglaçage du vendredi 13 janvier. Il a expliqué que les employés municipaux étaient intervenus avec leurs équipements pour pousser la neige au bord des rues et épandre du sodium, sauf que cette dernière opération s’est avérée inefficace en raison du refroidissement sévère. « La température a chuté à -18˚, -20˚, si ce n’est pas davantage. Malheureusement, à ces températures-là, le sel ne fait pas le travail. Le sel a même parfois la propriété de refroidir la chaussée », a-t-il expliqué.Selon lui, pour obtenir de bons résultats, il aurait fallu que la voirie charge ses épandeuses d’un mélange de sel et d’abrasifs et qu’elle poursuive son travail durant la fin de semaine. Or, après la nuit de vendredi à samedi, les équipes sont allées se reposer et il n’y a pas eu d’autres interventions, ce que déplore le directeur général. Lundi matin, il a donc rencontré le directeur du Service des travaux publics, Yvan De Lachevrotière, pour effectuer un retour sur les décisions prises durant et après la tempête. « À l’avenir, davantage de personnes devront être impliquées dans les choix. Dans ces situations-là, on ne passe pas au pilote automatique. Ce sont des décisions humaines et chacun a sa propre perception des choses », a confié Louis Bilodeau après la séance.Comme un autre cocktail météorologique était annoncé pour mardi et mercredi, la Ville n’a pas eu à attendre longtemps pour mettre ses bonnes résolutions en pratique. M. Bilodeau a fait savoir que la Ville, profitant d’une remontée de la température, a procédé dès lundi à un épandage intensif de sel pour déglacer correctement le réseau routier avant l’arrivée de cette deuxième tempête en cinq jours.

image