19 octobre 2017
Le 22 octobre, Pierre Lavoie nous fait marcher
Par: Le Courrier
Le parrain d’honneur de la Grande Marche maskoutaine, André Brodeur, est entouré du comité organisateur, formé de Valérie Aimé, Dre Caroline Péloquin et Manon Charest.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le parrain d’honneur de la Grande Marche maskoutaine, André Brodeur, est entouré du comité organisateur, formé de Valérie Aimé, Dre Caroline Péloquin et Manon Charest. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Depuis trois ans, le Grand Défi Pierre Lavoie convie les municipalités du Québec à lancer une Grande Marche, non pas pour amasser de l’argent, mais simplement pour faire bouger les familles et contrer la sédentarité. Pour la première fois le dimanche 22 octobre, Saint-Hyacinthe sera de la partie et contribuera à « changer le Québec un pas à la fois » avec 21 autres villes.

Ce sont l’Association des médecins omnipraticiens d’Yamaska et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec qui ont organisé la marche maskoutaine, faisant appel au comptable et sportif maskoutain André Brodeur comme parrain d’honneur de l’événement. Cet habitué du Grand Défi Pierre Lavoie à vélo s’est dit heureux de participer à cette marche qui se veut rassembleuse. La population est invitée à marcher, à son rythme, un tracé de 5 km autour du site de l’Expo agricole. Le comité visait un total de 250 participants pour sa première édition… Or, au moment d’écrire ces lignes, plus de 1 400 personnes ont confirmé leur présence, signe que la Grande Marche répond à un besoin dans la région.
Horaire de l’activité
Les participants sont attendus dès 10 h 30 à l’Expo agricole (850, rue Turcot) pour commencer la fameuse marche. Un cadeau et une collation attendent les marcheurs à la fin du parcours et de l’animation est aussi prévue sur place. Bien qu’il soit possible de participer à l’improviste à la marche, il est fortement recommandé de s’inscrire au préalable à l’adresse onmarche.com.
La première Grande Marche à Saint-Hyacinthe n’est pas encore passée que le comité organisateur anticipe déjà un succès retentissant. Tout porte à croire qu’une prochaine édition sera à inscrire au calendrier en 2018.

image