2 février 2012
Le PQ est plus fort que jamais, selon Pelletier
Par: Le Courrier
Émilien Pelletier

Émilien Pelletier

Selon le député péquiste de Saint-Hyacinthe, la chicane semble bel et bien terminée au sein du Parti québécois. Émilien Pelletier estime d’ailleurs que la chef Pauline Marois est sortie ragaillardie du conseil national qui s’est tenu la fin de semaine dernière à Montréal.

« Les militants du Parti québécois ressortent plus unis que jamais du conseil national. Pauline Marois a démontré qu’elle était une grande chef capable de gouverner le Québec », a-t-il déclaré par voie de communiqué.

M. Pelletier s’est aussi réjoui du climat positif qui a prévalu tout au long des échanges. « Les délégués du parti ont adopté plusieurs propositions audacieuses pour redonner confiance à la population dans ses institutions démocratiques dont la création d’une chambre des régions, l’interdiction pour un député de changer de parti en cours de mandat, les référendums d’initiative populaire, la création d’un comité permanent des réformes parlementaires ou le droit de vote à 16 ans », a expliqué Émilien Pelletier, en ajoutant qu’aucun autre parti n’est allé aussi loin pour changer la politique. En plus des propositions adoptées, le programme du Parti québécois contient d’autres éléments en matière de réforme démocratique comme l’instauration d’élections à date fixe, la limitation des dons à un parti politique qui serait fixée à 100 $ et l’élargissement du mandat du Vérificateur général à toutes les sociétés d’État.« C’est justement parce que les élections peuvent être déclenchées à tout moment que le Parti québécois se met dès maintenant en mode électoral », a conclu celui qui tentera alors d’obtenir un second mandat depuis son élection le 8 décembre 2008.

image