3 novembre 2016
Équipements supralocaux
Les maires convoqués le 8 novembre
Par: Benoît Lapierre
Les maires convoqués le 8 novembre

Les maires convoqués le 8 novembre

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, est prêt à soumettre à ses homologues de la MRC des Maskoutains le résultat de l’étude réalisée par Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) sur un nouveau partage des coûts de financement des services et équipements supralocaux.

Il a convoqué les maires des 16 municipalités partenaires de Saint-Hyacinthe à la MRC des Maskoutains à une rencontre sur le sujet qui aura lieu le 8 novembre à l’hôtel de ville. RCGT avait reçu un mandat de 20 000 $ le 2 mai pour effectuer une analyse visant « à déterminer le coût de revient des activités pour les services de loisir et de culture, ainsi que déterminer la proportion d’utilisateurs provenant des autres municipalités, afin de mieux connaître l’impact de cette utilisation sur l’enveloppe budgétaire de la Ville ».

Saint-Hyacinthe souhaite donc rouvrir l’entente de 2002 sur les services supralocaux, entente en vertu de laquelle les municipalités sont facturées chaque année, avec indexation, pour les servicesreliés à la carte accès-loisir, Tourisme et Congrès (Saint-Hyacinthe Technopole) et le hockey mineur. En vertu de cette entente, la ville-centre a perçu des municipalités un montant total de 386 637 $ en 2015.

Mais le maire Corbeil reconnaît qu’en amorçant les discussions en novembre sur le fond de la question, il se fait un peu tard pour modifier les règles du jeu en prévision de 2017. « Il faut être réalistes. On va commencer par présenter les résultats de l’étude et ensuite, on prendra le temps qu’il faut. Ce ne sont pas quelques mois de plus qui feront une grande différence. Nous allons voir comment on peut en arriver ensemble à un accord gagnant-gagnant. C’est l’engagement qu’on a pris envers les maires », a indiqué Claude Corbeil après la séance du conseil du 17 octobre. 

Il avait réuni une première fois les maires et les directeurs généraux de la MRC le 20 avril pour leur exposer son projet à l’égard des services supralocaux. Cette rencontre faisait suite à l’annonce qu’il avait faite le 9 février, durant un diner qu’il animait à la Chambre de commerce, quant à son intention de revoir l’entente intermunicipale.

image