28 février 2019
Football
Louis-Philippe Simoneau atteint d’un cancer
Par: Maxime Desroches

Le botteur des Carabins Louis-Philippe Simoneau a annoncé sur les réseaux sociaux qu’il lutte présentement contre un cancer des ganglions. Photothèque | Le Courrier ©

Le botteur Louis-Philippe Simoneau, qui vient de connaître la meilleure saison de sa carrière avec les Carabins de l’Université de Montréal, a annoncé sur les réseaux sociaux qu’il lutte présentement contre un cancer.

Après une panoplie de tests, l’athlète de La Présentation, âgé de 24 ans, a reçu le diagnostic d’un lymphome non hodgkinien agressif de type B, soit un cancer des ganglions. Il a déjà amorcé des traitements de chimiothérapie, lesquels se poursuivront au cours des prochaines semaines.

« Bien que le défi est grand, il est surmontable, a écrit Louis-Philippe avec positivisme. Un nouveau chapitre commence à s’écrire dans mon livre qui s’appelle la vie! La dernière semaine a été remplie d’émotions, mais la bataille continue et va bien se finir. »

Une véritable vague de support a déferlé sur son compte Facebook personnel depuis qu’il a fait l’annonce de son combat contre la maladie. « Je ne veux pas être vulgaire, mais botte lui le c** à cette maladie », pouvait-on lire notamment. « Kick cette maladie comme tu sais si bien kicker un ballon », écrivait une autre personne. « Parfois, on choisit nos combats et d’autres fois ce sont eux qui nous choisissent. Peu importe, on va tous se battre avec toi », a témoigné la Maskoutaine Fanny Vigeant, qui avait elle aussi porté les couleurs des Carabins en hockey sur glace.

Ancien joueur des Patriotes de l’École secondaire Saint-Joseph à Saint-Hyacinthe, Louis-Philippe Simoneau s’est inscrit dans le livre des records du RSEQ l’automne dernier en égalant la marque du plus long botté de placement, datant de 1979, sur une distance de 52 verges.

Dans une publication sur leur site Internet, les Carabins ont indiqué que « toute l’organisation, les entraîneurs et les coéquipiers du numéro 18 s’unissent pour lui offrir du support au cours de cette épreuve difficile ».

Comme le traitement ne fait que commencer, il est trop tôt pour savoir si Louis-Philippe pourra jouer la saison prochaine. « La priorité est d’abord et avant tout [sa] santé », ont ajouté les Bleus.
L’organisation a également spécifié que, par respect pour son joueur et le combat qu’il doit mener, aucune entrevue ne sera accordée dans les prochaines semaines.

image