21 février 2019
Acquisition des Aliments Triomphe
Olymel ferme l’une des trois usines
Par: Jean-Luc Lorry

Le siège social d’Olymel est situé sur la rue Pratte à Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Neuf mois après avoir acquis les actifs d’Aliments Triomphe, le transformateur de viande Olymel, dont le siège social est situé à Saint-Hyacinthe, fermera en mai l’une des trois usines qui faisaient partie de la transaction.

L’usine visée par cette fermeture est celle située dans le parc industriel Vanier à Québec. Le géant québécois de l’agroalimentaire motive sa décision par la vétusté des installations. La production sera transférée à l’usine de Blainville, au nord de Montréal.

« La direction d’Olymel a pris la décision difficile de fermer l’usine de Vanier dans l’intérêt général de l’entreprise. Dans tous les scénarios envisagés, les coûts de modernisation de cette usine ne nous auraient pas permis d’atteindre la rentabilité », a indiqué dans un communiqué Réjean Nadeau, président-directeur général d’Olymel.

Cette fermeture affectera 47 employés qui pourront se prévaloir d’indemnités de départ. Ceux-ci se verront offrir un nouvel emploi à l’établissement de transformation de porc d’Olymel situé à Saint-Henri-de-Lévis.

Les consommateurs connaissent Aliments Triomphe via ses différentes marques de commerce Tour Eiffel, Chef Georges, La Belle Bretagne, Nostrano, Alpina, Bilopage et La Mère Poule.

Olymel compte investir plus de 2 M$ à son usine de Blainville et créer 30 emplois.

image