26 octobre 2017
Raphaël Courchesne conserve son titre des Gants Dorés
Par: Maxime Prévost Durand
Raphaël Courchesne célèbre sa victoire avec son équipe (de gauche à droite : Michaël Dubois, Michaël Gadbois et Marc Seyer) aux Gants Dorés. Photo Facebook

Raphaël Courchesne célèbre sa victoire avec son équipe (de gauche à droite : Michaël Dubois, Michaël Gadbois et Marc Seyer) aux Gants Dorés. Photo Facebook

Le Maskoutain Raphaël Courchesne a remporté pour une deuxième année consécutive le tournoi des Gants Dorés, compétition tenue à Lévis du 20 au 22 octobre. Le Club de boxe de Saint-Hyacinthe et l’école de boxe Les Apprentis Champions comptaient chacun trois athlètes à ce rendez-vous.

Courchesne, du Club de boxe de Saint-Hyacinthe, a triomphé chez les 69 kg junior, catégorie où ils étaient seulement deux compétiteurs. Il a défait Christopher Guerrero, champion canadien chez les juvéniles, par décision unanime.
Son acolyte Matteo Villate (75 kg junior), lui aussi champion en titre, n’a pas obtenu le même succès, s’inclinant dès son premier combat par décision unanime contre Alec Lafond. Puisqu’il s’agissait d’un duel de demi-finale, il est tout de même reparti avec la médaille de bronze.
Également du Club de boxe de Saint-Hyacinthe, John Nduwamahoro (64 kg élite) a plié bagage à sa première sortie face à Hassan Omar par décision partagée.
Du côté des Apprentis Champions, la fin de semaine a été ponctuée de nombreuses déceptions malgré une récolte de trois médailles. Après sa victoire en quart de finale face à Ader Joseph, Samuel Lajoie (64 kg élite) a perdu par décision partagée contre Junior Petanqui pour se contenter du bronze. « Son adversaire l’a accroché pendant tout le combat et a même fait un geste disgracieux et antisportif, mais n’a pas perdu de point pour sa conduite », s’est indigné l’entraîneur Steve Choquette.
Son autre protégé, Hugo Letellier (44 kg benjamin), a également obtenu le bronze après une défaite par décision partagée en demi-finale, un verdict que s’expliquait mal l’entraîneur. « Hugo a perdu le 1er round, mais est revenu en force au 2e et 3e round », a-t-il plaidé.
Faute d’adversaire, Caroline Letellier, inscrite chez les 50 kg cadet, a été couronnée championne sans opposition.

image