27 février 2019
Développement économique
Retour à la case départ
Par: Martin Bourassa

C’était écrit dans le ciel et maintenant c’est écrit noir sur blanc dans un rapport indépendant, mais peu élaboré : les deux entités responsables du développement économique de la Ville de Saint-Hyacinthe et de sa grande région, à savoir Développement économique de la MRC des Maskoutains (DEM) et Saint-Hyacinthe Technopole, sont incapables de travailler ensemble.

Je viens de vous résumer en quelques lignes seulement l’essentiel du rapport de 25 pages préparé par la firme Espace Stratégies à la demande de la Ville et de la MRC, rapport dont nous avons coulé les principaux éléments dans notre édition du 14 février.

Y a-t-il quelqu’un quelque part qui est surpris de lire que le modèle que l’on nous a imposé il y a quelques années à peine en réponse à l’implosion du centre local de développement et de la Cité de la biotechnologie est un échec cuisant?

Le plus surprenant, c’est que les architectes du modèle actuel sont principalement ceux qui essaient d’élaborer une prochaine structure plus sensée, plus conviviale et plus performante, qui éliminera de coûteux dédoublements. Ce mandat ne leur a certainement pas été accordé au mérite vu le cul-de-sac actuel.

Ce qui est encore plus surprenant, c’est que malgré tous les signaux perceptibles quant aux problèmes qui minent nos deux organismes économiques, personne n’a eu assez de poigne et de leadership pour forcer tout ce beau monde à travailler ensemble pour le bien commun, en corrigeant au fur et à mesure ce qui aurait dû l’être.

Il aura fallu une étude incomplète de 35 000 $ pour crever l’abcès.

J’aurais aimé qu’elle nous présente clairement les organigrammes des deux organisations pour mettre en évidence les dédoublements. Je me serais attendu à ce qu’on s’attarde aux coûts et au financement des deux structures qui fonctionnent en silos. Mais je n’ai vu aucun chiffre pertinent dans ce rapport qui propose une seule porte de sortie et se garde de proposer des correctifs au modèle actuel, dans la mesure où le milieu aurait voulu conserver le statu quo sous une forme 2.0.

On lit le rapport et on se dit plutôt que le but recherché était tout simplement de sonner l’arrêt de mort de cette bibitte à deux têtes. Mais pour la remplacer par quoi?

Une fusion des deux organismes est plus complexe à faire qu’à dire, étant donné que DEM relève de la MRC et opère avec des fonds publics. Donc, elle est redevable aux maires de la MRC et à la population contrairement à Saint-Hyacinthe Technopole qui est un OSBL privé financé entre autres par la Ville de Saint-Hyacinthe (1,2 M$) et qui n’aime pas rendre des comptes, sauf à son conseil d’administration.

Vu l’ampleur du financement public, on voit mal comment un nouveau modèle de gouvernance qui regrouperait DEM et Saint-Hyacinthe Technopole pourrait ne pas être 100 % public et transparent dans la gestion ses affaires. C’est ce qui doit en agacer quelques-uns.

image