21 septembre 2017
Les municipales 2017 dans Les Maskoutains
Treize maires sur les rangs
Par: Benoît Lapierre

Au moment où va s’ouvrir la période électorale officielle en vue des élections municipales du 5 novembre, 13 des 17 maires formant le conseil de la MRC des Maskoutains ont la ferme intention de solliciter un nouveau mandat à la mairie de leur municipalité.

C’est donc dire que quatre maires vont abandonner la politique municipale, comme ils l’ont eux-mêmes confirmé à la séance du conseil de la MRC de 13 septembre. Réjean Bernier, de Saint-Marcel-de-Richelieu, Denis Chabot, de Saint-Liboire et Normand Corbeil, de Saint-Simon l’avaient déjà confirmé au COURRIER en début d’année, tandis qu’Yves Petit, de Sainte-Hélène-de-Bagot, s’est confié tout récemment sur le sujet.

À cette réunion du 13 septembre, M. Petit s’est adressé à ses collègues pour leur annoncer de vive voix son départ au terme de 20 années à la mairie de Sainte-Hélène, après 20 autres années dans le rôle de conseiller. Il les a remerciés pour la confiance qu’ils lui ont témoignée en le nommant à des comités importants, dont celui sur le financement des équipements supralocaux. « J’ai vécu trois négociations sur le supralocal, et je dois dire que cette fois-ci, nous avons eu une très bonne écoute de la Ville de Saint-Hyacinthe », a-t-il souligné.

Chez les maires qui avaient hésité en janvier à exprimer le désir de continuer, tous solliciteront donc un nouveau mandat. Il y avait parmi eux Francine Morin, de Saint-Bernard-de-Michaudville, Yves de Bellefeuille, de Saint-Jude, Christian Martin, de Saint-Damase, André Lefebvre, de Sainte-Madeleine, Simon Lacombe, de Sainte-Marie-Madeleine. Dans toutes les municipalités, la période de présentation des candidatures s’ouvrira demain, le 22 septembre, et prendra fin le 6 octobre. À la MRC, la dernière séance publique avant les élections aura lieu le 11 octobre. On pourrait déjà y voir de nouvelles figures, si de nouveaux maires étaient élus sans opposition le 6 octobre et qu’ils étaient assermentés avant la réunion à la MRC, le serment marquant le début officiel du mandat.

image