22 février 2018
Loisirs Notre-Dame
Un boulodrome et d’autres activités dans une bâtisse neuve
Par: Rémi Léonard
Un boulodrome et d’autres activités dans une bâtisse neuve

Un boulodrome et d’autres activités dans une bâtisse neuve

Le bâtiment des Loisirs Notre-Dame a connu de meilleurs jours, mais la Ville vient d’annoncer un imposant projet pour le remplacer par un tout nouveau complexe plus spacieux. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le bâtiment des Loisirs Notre-Dame a connu de meilleurs jours, mais la Ville vient d’annoncer un imposant projet pour le remplacer par un tout nouveau complexe plus spacieux. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les doléances des joueurs de pétanque maskoutains ont été entendues. Un imposant projet de centre d’activité physique pour les 50 ans et plus est actuellement dans les plans de la Ville de Saint-Hyacinthe.

Ce bâtiment de 28 000 pieds carrés comprendrait une dizaine d’allées de pétanque intérieure, un gymnase, une grande salle communautaire et plusieurs locaux. Il viendrait remplacer le bâtiment des Loisirs Notre-Dame sur la rue Saint-Prosper. Avec le stationnement d’une centaine de places prévu dans le projet, le budget estimé s’élève au total à 7,8 M$.
La Ville a annoncé lundi qu’elle demanderait une subvention couvrant la moitié du projet, soit 3,9 M$, auprès du ministère de l’Éducation, qui a ouvert un nouveau volet de son programme de soutien aux installations sportives et récréatives. Une enveloppe de 100 M$ est disponible pour tout le Québec. La demande de subvention devait être envoyée hier puisque la date limite fixée par le Ministère est ce vendredi.
La réalisation de ce projet d’envergure viendrait compléter la mise à niveau des infrastructures de loisirs de quartier entreprise depuis quelques années à travers la Ville de Saint-Hyacinthe. La conseillère du secteur, Nicole Dion Audette, a d’ailleurs salué l’initiative puisque le bâtiment en question est devenu désuet et ne répond plus aux besoins de la clientèle, qui est d’ailleurs déjà assez âgée, a-t-elle commenté. La nouvelle vocation du site s’inscrirait donc en continuité avec les activités actuelles.
Le complexe n’est d’ailleurs pas présenté comme un boulodrome, même si la pétanque sera la principale activité, puisque l’objectif est de pouvoir tenir dans le bâtiment plusieurs autres types d’activités et de jeux pour les 50 ans et plus. « Ce qu’on veut, c’est créer un milieu de vie », a expliqué Mme Dion Audette, qui souligne la présence de la résidence pour aînés L’Escale directement de l’autre côté de la rue Saint-Prosper. Il s’agit d’un édifice de l’Office municipal d’habitation de Saint-Hyacinthe comptant 137 logements dédiés aux aînés.
Incertitude pour les Loisirs Notre-Dame
Le nouveau centre ne serait toutefois plus de la responsabilité d’une corporation de loisirs de quartier, mais serait simplement une infrastructure municipale. On veut ainsi accueillir toute la clientèle de 50 ans et plus du territoire. On ignore pour l’instant ce qui adviendra des Loisirs Notre-Dame si le projet se concrétise puisqu’ils perdraient alors leurs locaux et leurs infrastructures.
La réponse de Québec à la demande de subvention formulée par la Ville de Saint-Hyacinthe, attendue au printemps, devrait permettre d’apporter plus de détails sur ce projet.

image