28 septembre 2017
Boxe
Un combat-surprise pour Gadbois ce soir
Par: Maxime Prévost Durand
Michaël Gadbois disputera ce soir un premier combat depuis mars.  Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Michaël Gadbois disputera ce soir un premier combat depuis mars. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Michaël Gadbois disputera ce soir un premier combat depuis mars.  Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Michaël Gadbois disputera ce soir un premier combat depuis mars. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le boxeur maskoutain Michaël Gadbois (15-1-3) disputera ce soir son 20e combat professionnel en sous-carte d’un gala du Groupe Yvon Michel présenté au Casino de Montréal. Il affrontera pour l’occasion le Mexicain Abraham Gomez (28-14-1).

Le boxeur maskoutain Michaël Gadbois (15-1-3) disputera ce soir son 20e combat professionnel en sous-carte d’un gala du Groupe Yvon Michel présenté au Casino de Montréal. Il affrontera pour l’occasion le Mexicain Abraham Gomez (28-14-1).

Il s’agit d’un combat-surprise pour le représentant du Club de boxe de Saint-Hyacinthe, qui a appris avec un peu moins de trois semaines d’avis qu’il allait monter sur le ring. Gomez devait d’abord affronter Alex Dilmaghani selon l’information disponible sur le site de GYM, mais un changement a permis à Gadbois de s’amener à sa place.

Le Maskoutain a disputé un seul combat cette année, une victoire récoltée en mars face à Cecilio Santos. Il devait remonter dans le ring en juin au Centre Bell dans le cadre du gala mettant en vedette le duel d’Adonis Stevenson et Andrzej Fonfara, mais avait dû se retirer après s’être cassé le nez dans les semaines précédentes lors d’une séance de sparring.

« Ça a fait mal parce que ça aurait été un bon combat, au Centre Bell en plus. Une victoire aurait eu un impact différent pour la suite des choses », avoue-t-il en entrevue. Comme rien n’arrive pour rien, cette blessure est survenue d’une certaine façon à un bon moment puisqu’il est devenu papa pour la première fois le 2 juin, soit la veille du gala Stevenson/Fonfara, d’une petite fille née prématurément. « C’est peut-être une bonne chose que je ne me sois pas battu finalement. Je ne sais pas dans quel état d’esprit j’aurais vécu ce combat avec la naissance de ma fille. »

« C’est un gars que je dois battre »

Même si le combat de ce soir a été confirmé il y a à peine trois semaines, Michaël Gadbois s’est entraîné cet été dans l’espoir de remonter dans le ring lors de ce gala. « J’avais demandé à affronter Roody Pierre-Paul pour ce gala, mais ça ne s’est pas fait finalement. Je continuais quand même à m’entraîner, c’est pour cette raison que j’ai accepté cette opportunité qui s’est présentée à la dernière minute. »

Selon lui, Abraham Gomez est un boxeur qui possède une droite percutante, un aspect pour lequel il devra être particulièrement vigilant. « Il essaie le coup de circuit plusieurs fois et ça sort souvent de nulle part », analyse-t-il.

Malgré son expérience dans le ring, le Mexicain n’a jamais remporté de combat en sol canadien en six présences. « C’est un gars que je dois battre. Je ne peux pas sortir de là avec une décision partagée », tranche Gadbois.

Le combat entre les deux pugilistes est prévu pour une durée maximale de six rounds. La limite de poids a été fixée à 142 lb. La finale du gala mettra aux prises Oscar Rivas et Carl Davis Drummond pour la ceinture NABF (Fédération de boxe nord-américaine) chez les poids lourds.

image