26 janvier 2012
Un Maskoutain dégoûté
Par: Le Courrier

Monsieur le Maire,

Monsieur le Maire,

La présente est pour vous signifier mon incompréhension par rapport à votre politique municipale qui habituellement en est une de très bon père de famille, juste et équitable envers tout un chacun. Malheureusement, ce n’est plus le cas. Celle-ci va faire très mal à une petite partie des citoyens de la périphérie éloignée de notre belle ville regroupée. J’imagine, je dis bien j’imagine… tout cela pour bien paraître politiquement aux yeux de la majorité du centre-ville en diminuant leurs taxes au minimum sur notre dos, nous qui sommes politiquement minoritaires.Pour nous, une telle augmentation de 64 % des taxes municipales me paraît totalement déraisonnable, injustifiée et inacceptable. (Cela même si on accusait déjà un réel retard dû quand même à une augmentation limitée à 5 % par année, entente survenue à l’occasion de la fusion et finissant cette année.)Si au moins on nous avait proposé une compensation pour les services que nous ne pouvons avoir, dû à l’éloignement, soit par l’ajout de services équivalents aux autres citoyens du centre de cette ville (par exemple : accès aux services d’égout ou son équivalence : remboursement d’une partie du coût des champs d’épuration conformes (exigé pour être conforme aux normes écologiques), ou service gratuit pour vidanger les fosses septiques, etc.).Non au 64 % d’augmentation; c’est vraiment une très grossière injustice. Qui pourrait accepter cela, même pas vous monsieur le Maire. Tout cela s’est fait sans tenir compte de l’éloignement (à 15 km du centre-ville, service d’égouts totalement absent). Le but pieux : harmoniser les taxes sur tout le territoire de la grande ville. Pour que ce soit juste et équitable, il faudrait peut-être harmoniser les services au travers du grand territoire de la Ville de Saint-Hyacinthe. En attendant, monsieur le Maire, faudrait éviter les injustices gratuites sur le dos des minorités.Je trouve cela très malsain de votre part, monsieur le Maire, le fait de vouloir profiter du faible poids démographique des régions éloignées et de monter les taxes de cette façon afin de limiter la hausse des taxes de la partie plus densément peuplée (le centre-ville).J’espère et souhaite ardemment, monsieur le Maire, que tous ces scénarios ne puissent être que le fruit de mon imagination.Mais, il demeure un fait réel, ce n’est pas recevable et endossable une telle hausse de taxes sur un si court laps de temps, et en plus, elle est inégale au travers du territoire. J’aurais compris si tous y participeraient également, ou à peu près, selon les services présents sur le territoire. Un Maskoutain déçu et vraiment pas content, surtout dégoûté par vos moyens et manières politiques.

Laurent Rodier-30-

image