15 février 2018
Décès d’Hermel Giard
Un monument de l’agriculture maintes fois honoré
Par: Jean-Luc Lorry
Hermel Giard, au milieu de la photo, a reçu en 2017 des mains de Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie, le prix Coup de Chapeau lors de la 5e édition du gala des Agristars. M. Giard était accompagné de son épouse, Huguette Perrault.

Hermel Giard, au milieu de la photo, a reçu en 2017 des mains de Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie, le prix Coup de Chapeau lors de la 5e édition du gala des Agristars. M. Giard était accompagné de son épouse, Huguette Perrault.

Passionné d’agriculture, Hermel Giard s’est dévoué totalement à son domaine en s’impliquant toute sa vie auprès de nombreux organismes à vocation agricole. Le milieu a d’ailleurs salué cet engagement en honorant à maintes reprises cet agriculteur qui est décédé récemment.

Parmi les plus grands honneurs obtenus, l’entreprise agricole de M. Giard a reçu, en 1995, la médaille d’or de l’Ordre national du mérite agricole.
En 2003, ce fut la consécration pour Hermel Giard, lui qui a été admis au Temple de la renommée de l’agriculture du Québec.
Comme éleveur, Hermel Giard aura, jusqu’à son dernier souffle, eu un attachement particulier pour la race Holstein dont il a fait la promotion tout au long de son existence.
« Mon père a été reconnu Maître-Éleveur à deux reprises. Ces derniers temps, il était encore capable de s’émerveiller devant une belle vache Holstein », souligne l’un de ses fils, Simon Giard, qui est aujourd’hui avec son frère Bruno à la tête de la ferme familiale située à Saint-Simon.
Dans son dossier de candidature au Temple de la renommée, on peut lire qu’Hermel Giard « fut l’un des instigateurs et administrateurs de l’Exposition internationale Holstein Québec dont la première édition s’est tenue à Saint-Hyacinthe en novembre 1995. Le but de cette exposition d’automne est de promouvoir et faire connaître la génétique Holstein du Québec ».
Pendant 32 ans, M. Giard a été président de la Société d’agriculture du comté de Bagot, l’une des six sociétés membres de la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe.
À ce titre, il était également administrateur de l’Exposition agricole de Saint-Hyacinthe.
Jusqu’à maintenant, seul Hermel Giard a occupé à cinq reprises la présidence de la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe et celle de l’Expo. Une affaire de famille puisque son fils Simon occupe ce même fauteuil depuis deux ans.
Hermel Giard a également siégé au conseil d’administration de l’Ordre des agronomes du Québec (1985-1991) et à celui de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec (1992-1998) à titre de représentant du public.
Hommage de l’UPA
À la Fédération régionale de l’UPA, on a salué la disparition de ce monument de l’agriculture au Québec.
« Le départ de cet homme inspirant est une grande tristesse. J’ai eu la chance de côtoyer monsieur Giard, son implication agricole et sociale de même que sa sagesse en font un modèle pour les jeunes et la relève agricole. Sa contribution au développement de notre agriculture est inestimable », a réagit par voie de communiqué, Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.
Lors du congrès général de l’UPA en 2006, Hermel Giard et son épouse, Hugette Perrault, avaient reçu le titre de Famille agricole de l’année.
« On a réussi à développer notre ferme, ce qui nous a permis de bien vivre et de faire instruire notre famille. Agriculteur est le plus beau métier du monde. On fait face à de nombreux défis, mais il nous faut nous informer et tenir une comptabilité serrée », avait alors déclaré Hermel Giard, lors de la remise de cette distinction.
L’an dernier, l’important syndicat agricole avait décerné à M. Giard le prestigieux prix Coup de chapeau à l’occasion de la 5e édition du gala des Agristars organisé par la Fédération de l’UPA de la Montérégie.

image