17 janvier 2019
Investissement évalué à 30 M$
Une seconde usine pour Jefo
Par: Jean-Luc Lorry

Croquis Justin Viens Architecture Source: JEFO

La future usine du Groupe Jefo qui sera construite dans le parc industriel Théo-Phénix représentera un investissement de l’ordre de 30 M$. Gracieuseté Groupe Jefo

Jean-François Fontaine, vice-président du Groupe Jefo, est enthousiaste quant au développement futur de l’entreprise familiale. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le Groupe Jefo compte construire à Saint-Hyacinthe une seconde usine ultra moderne permettant la microencapsulation d’ingrédients actifs naturels destinés à l’alimentation animale, a appris LE COURRIER.

La future bâtisse, qui devrait représenter un investissement de 30 M$, sera érigée dans le parc industriel Théo-Phénix, proche de plusieurs installations du Groupe Jefo.

« Ce projet est nécessaire pour soutenir la croissance de l’entreprise. Notre objectif est d’augmenter massivement notre capacité de production, mais également de réduire le risque de produire uniquement dans un seul site de fabrication », indique en entrevue au COURRIER Jean-François Fontaine, vice-président du Groupe Jefo.

La nouvelle usine pourra être adaptée à la production pharmaceutique et fabriquer des produits de santé naturels vétérinaires.

Deux lignes de production seront installées sur un potentiel de six. Le centre de production actuel du Groupe Jefo dispose pour sa part de quatre lignes de fabrication.

Selon M. Fontaine, cette nouvelle infrastructure ne devrait pas ajouter de wagons pour les besoins de l’entreprise qui dispose d’un accès à la voie ferrée. « Les transports se feront majoritairement par camion », assure Jean-François Fontaine.

Pour concrétiser ce projet majeur de développement, l’entreprise agroalimentaire a acquis en novembre 2018 de la Ville de Saint-Hyacinthe, deux lots d’une superficie totalisant 485 324 pieds carrés.

Pour mettre la main sur ce terrain stratégiquement bien situé, le Groupe Jefo a déboursé un montant de 811 578 $.

Jean-François Fontaine compte commencer les travaux de construction en 2019 ou au plus tard en 2020. « Nous sommes à l’étape de l’élaboration des plans et devis », précise M. Fontaine.

Le mandat architectural a été confié à la firme maskoutaine Justin Viens architecture.

La nouvelle usine devrait permettre l’embauche d’une vingtaine de nouveaux employés. Le Groupe Jefo regroupe actuellement 338 salariés.

L’entreprise familiale est un chef de file mondial dans la fabrication et la commercialisation d’additifs alimentaires non médicamenteux dont la formule est adaptée spécifiquement à plusieurs types d’animaux comme la volaille, le porc et les vaches laitières.

Technologie novatrice

La technologie novatrice mise au point et améliorée au fil des années par le Groupe Jefo permet de libérer de manière contrôlée des ingrédients dans l’intestin de l’animal.

« Nos produits visent à restreindre l’utilisation d’antibiotiques dans la production animale commerciale », explique Jean-François Fontaine.

Actuellement, le Groupe Jefo fait affaire dans 80 pays répartis sur les cinq continents.

L’année passée, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 425 M$. « Nous nous attendons à doubler ce chiffre d’ici 2021. Le secteur de la nutrition animale est en plein essor », mentionne M. Fontaine.

Selon le dirigeant, le marché international représente entre 75 et 80 % des ventes de l’entreprise.

image