16 février 2012
Vishtèn : une musique traditionnelle au son unique
Par: Le Courrier

Après avoir offert plus de 1 000 performances dans huit pays différents, le groupe de musique traditionnelle acadienne, Vishtèn, sera de passage à Saint-Bernard-de-Michaudville le vendredi 24 février dans le cadre de la 9e édition du festival de musique traditionnelle de Saint-Bernard.

Composé d’Acadiens de 7e génération, le groupe Vishtèn promène ses racines de tournée en tournée, au Québec, en Europe et aux États-Unis. Constitué des soeurs jumelles Pastelle et Emmanuelle Leblanc, de l’Île-du-Prine-Édouard, ainsi que Pascal Miousse, des Îles-de-la-Madeleine, le groupe est reconnu internationalement dans les festivals de musique traditionnelle pour sa sonorité unique.

« Notre son est essentiellement celtique et folk, mais nous avons aussi un son des Maritimes qui permet de nous différencier des autres groupes de musique traditionnelle », estime Pascal Miousse.Leurs représentations étant principalement à l’extérieur de la province, le président du comité organisateur du festival, Michel Rioppel, a d’ailleurs été surpris de pouvoir les compter parmi la programmation. C’est que le marché de la musique traditionnelle connaît, selon M. Miousse, une grande demande à travers le monde.« Les gens ne le savent pas, mais il y a un gros marché dans le monde. Juste en Europe, nous avons donné près de 300 spectacles, tandis qu’aux États-Unis, il y a beaucoup de festivals de musique traditionnelle. Cela marche au bout là-bas! Et, c’est un gros marché comparativement au Québec. Dans notre cas, nous ne pourrions pas vivre de notre musique si nous nous produisions uniquement au Québec », explique-t-il.Avec trois albums à leur actif et un album actuellement en préproduction, les membres du groupe interprèteront les chansons de leurs albums antérieurs, mais ils profiteront aussi de l’occasion pour présenter les pièces tirées de leur nouvel album Mosaïk, dont la sortie est prévue pour la fin du mois de mai. Inspiré de leurs voyages et de leurs expériences de toutes sortes, ce dernier opus promet d’être authentique et coloré. En plus, venant de lancer une campagne de prévente par la voie du financement participatif, les membres du groupe sont plus inspirés que jamais, selon M. Miousse.« C’est la première fois que nous invitons la population à contribuer à notre projet en échange de récompenses, tels des albums autographiés, des tricots, des chansons écrites sur demande ou même des concerts à domicile. Cela nous aide à être encore plus créatifs parce que l’on sent les gens derrière nous. Mais cela permet aussi à nos fans de se sentir impliqués. »Les membres du groupe étant des multi instrumentalistes accomplis et gigueurs, ils incorporent le violon, la guitare, l’accordéon, la flûte, le banjo, la mandoline, le piano, la guimbarde et le bodhran dans chacune de leur performance, et ce, à trois membres seulement. Ces derniers promettent d’ailleurs une performance « bien énergique ». La programmation du festival commencera le vendredi 24 février dès 19 h 15 à l’église de Saint-Berrnard-de-Michaudville. La famille Ayotte débutera la soirée, suivie du groupe Réveillons! et, pour clore, le trio Vishtèn. Les billets sont disponibles dès maintenant en téléphonant au Réseau admission, sans frais, au 1 855 790-1245 ou en se présentant au dépanneur Les Patriotes à Saint-Denis-sur-Richelieu ou au bureau municipal de Saint-Bernard-de-Michaudville.

image