13 septembre 2012
La Marche santé Desjardins
1 000 participants à la grande première
Par: Le Courrier

Par un temps ensoleillé et frais, 1 035 Maskoutains ont pris part dimanche matin à la toute première Marche santé Desjardins, cette activité qui s’est déroulée entre 9 h 30 et 11 h dans tous les quartiers de la ville au profit des neuf corporations de loisirs.

publicité

Que ce soit en marchant ou en courant, ces participants ont complété pas moins de 6 396 boucles d’environ un kilomètre de longueur autour des neuf parcours qui avaient été balisés près des centres communautaires.

Mais d’un quartier à l’autre, les résultats sont très inégaux, et ce n’est pas forcément dans les quartiers les plus populeux que la participation s’est avérée la plus forte. C’est ainsi que le plus grand nombre de participants – 184 marcheurs et coureurs – a été enregistré aux Loisirs Assomption, une corporation qui ne dessert que 3 280 citoyens, mais qui a aussi affiché le plus haut taux de participation (5,6 %). « Ce qui est intéressant, c’est qu’on a eu des participants de tous les groupes d’âge. Nous avons fini ça avec une épluchette de blé d’Inde et par la remise des médailles de soccer. Honnêtement, je n’avais aucune idée de ce que serait la participation. Il n’y aurait eu que 75 personnes que j’aurais été contente », a indiqué Nicole Champagne, la coordonnatrice des Loisirs Assomption.C’est la corportation de Loisirs Bourg-Joli qui termine deuxième pour le nombre de participants, soit 178, mais comme son territoire compte 13 000 personnes, le taux de participation à la marche n’y excède pas 1,3 %. « La mobilisation, c’est ce qui a été le plus difficile », avoue la coordinatrice, Élizabeth Caron.À la Corporation de Loisirs Saint-Thomas-d’Aquin, qui a la charge de 3 514 résidants selon la Ville, 175 participants se sont inscrits, ce qui donne un taux de participation de 4,9 %. Le coordonnateur, Bernard Leroux, a expliqué que la tenue d’un brunch après l’événement avait sans doute contribué à attirer du monde. « À la cuisine, c’était la folie! », assure-t-il.Intéresser des participants à la première Marche santé Desjardins s’est avéré plus ardu dans d’autres coins de la ville, notamment aux Loisirs Notre-Dame, une corporation qui dessert, dit-on, 3 250 Maskoutains. Malgré la publicité faite chez les scouts et à l’école Larocque, seulement 17 marcheurs se sont présentés au centre communautaire dimanche matin et encore, l’un de ces braves était le représentant de la caisse populaire, Réal Boileau. « Il a été très gentil : il a fait six tours. Parmi les autres participants, il n’y avait qu’un jeune et c’était mon fils », a raconté la coordonnatrice, Nancy Maillet. Dans un quartier à la population vieillissante, ses attentes n’étaient pas très élevées. « Je visais 25 participants. Mais il ne faut pas se décourager », a-t-elle dit avec philosophie.Jusqu’ici, toutes les corporations obtenaient chaque année une enveloppe de 2 500 $ de la Caisse Desjardins pour le financement de leurs activités. Avec la nouvelle formule de la Marche santé, la contribution de base a été ramenée à 1 000 $, après quoi tout dépend de la participation. Théoriquement, seules les corporations des Loisirs Assomption et Saint-Thomas-d’Aquin auront droit à la tranche supplémentaire de 1 000 $ accordée aux organisations où le taux de participation a atteint 4 %. Assomption devrait également toucher les bourses additionnelles de 1 000 $ chacune attribuées pour la plus grande participation et le plus grand nombre de tours complétés, ce qui lui fera en tout 4 000 $. Aux Loisirs Christ-Roi et Douville, où le taux de participation se situe entre 2 % et 3 %, l’aide totale devrait atteindre 1 500 $. Mais les règles établies font en sorte que les Loisirs Notre-Dame, de même que quatre autres corporations devront sans doute se contenter du montant de base de 1 000 $.Toutefois, à la lumière des résultats de cette première marche, des ajustements pourraient être apportés dans la contribution du commanditaire, a indiqué Michel Richard, agent de développement aux sports au service des Loisirs de Saint-Hyacinthe et responsable du projet du côté municipal.

image