11 avril 2013
160_52_700ru2oc-rumeurs
Par: Martin Bourassa

publicité

Le philantrophe maskoutain Pierre Lassonde a accordé une longue entrevue avec la dame en or du Journal de Montréal, Denise Bombardier parue samedi dernier. Sa fortune personnelle est évaluée à un demi-milliard de dollars. On devrait peut-être songer à donner son nom au centre culturel de la Métairie en échange d’une généreuse commandite.

Les nostalgiques du magasin Zellers des Galeries St-Hyacinthe seront heureux d’apprendre que le personnel du salon de coiffure situé dans l’ex-grande surface n’est pas resté longtemps les ciseaux croisés. Le salon a été déménagé au 2654, rue Saint-Joseph, à proximité du restaurant Stratos.

Petite précison par rapport à notre reportage de la semaine dernière faisant état du changement d’actionnaires à La Cage aux sports de Saint-Hyacinthe et du conflit touchant La Cage aux sports de Boucherville. Gabriel Laflamme n’a jamais été impliqué dans l’actionnariat de la Cage de Boucherville et dans le conflit entre les anciens actionnaires et le franchiseur Sportscene. Il aurait pu demeurer actionnaire minoritaire de la Cage maskoutaine, mais a décidé de se retirer quand Sportscene a offert d’en devenir actionnaire majoritaire.

Autre précision concernant la poursuite intentée par la firme Descimco contre la Ville de Saint-Hyacinthe dans le dossier de l’usine de biométhanisation. Une erreur s’est glissée dans le reportage publié la semaine dernière. C’est évidemment Descimco et non la firme Mabarex, le soumissionnaire retenu, qui réclame le versement de dommages à la Ville.

image