6 décembre 2012
Opération Tendre la main
16e campagne annuelle de sensibilisation contre la violence
Par: Le Courrier
Le lancement de la campagne locale de l'Opération Tendre la main a eu lieu mardi devant le siège social de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe.

Le lancement de la campagne locale de l'Opération Tendre la main a eu lieu mardi devant le siège social de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe.

Du 26 novembre au 6 décembre, l’Afeas tient sa 16e campagne de sensibilisation contre la violence, l’Opération Tendre la main. Durant cette campagne, l’Afeas organise plusieurs activités publiques et en profite pour inviter les Québécois à porter le ruban blanc en forme de « V » inversé pour dire Non à la violence!

Publicité
Activer le son

Cette année, l’Opération Tendre la main met l’accent sur le phénomène croissant de l’intimidation, une forme de violence insidieuse et destructrice dont les victimes sont souvent très jeunes. À l’instar de la jeune étudiante de Thetford Mines, Émilie Rémillard, des dizaines d’Afeas locales profiteront de l’Opération Tendre la main pour demander à leurs conseils municipaux de décréter le 8 décembre Journée contre l’intimidation. Le 29 novembre, une journée spéciale pour l’Opération Tendre la main a eu lieu au Parlement de Québec, en présence de plusieurs députées et députés. L’adjointe parlementaire à la ministre de la Condition féminine et députée de Sainte-Rose, Suzanne Proulx, a accepté de marrainer cette actvité. Au cours de la journée, elle a présenté une motion spéciale à l’Assemblée nationale pour souligner cette campagne annuelle menée par l’Afeas à travers le Québec. Bien que les événements violents rapportés dans les médias soient encore trop nombreux, l’Afeas ne veut pas uniquement dénoncer toute cette violence. Elle souhaite qu’au cours de ces journées les Québécois réfléchissent sur leurs propres attitudes et comportements vis-à-vis des autres et, surtout, posent des gestes concrets de respect, d’empathie et de solidarité.

image