28 janvier 2021
Sur la rue Girouard
21 nouveaux logements abordables d’ici l’automne
Par: Olivier Dénommée

Cet immeuble résidentiel situé sur la rue Girouard, au centre-ville maskoutain, accueillera des logements abordables au terme d’importants travaux de rénovation qui doivent s’amorcer au printemps. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Une entente concernant l’Initiative pour la création rapide de logements entre la Société d’habitation du Québec et la Société canadienne d’hypothèques et de logement permettra au centre-ville de Saint-Hyacinthe d’ajouter 21 logements abordables à son offre. Une annonce qui fait la fierté des députés des deux paliers de gouvernement.

Publicité
Activer le son

Cette annonce de 1500 nouveaux logements abordables à travers le Québec représente un investissement de 1,5 million de dollars à Saint-Hyacinthe seulement et verra l’immeuble situé au 1621-1645, rue Girouard complètement rénové au cours des prochains mois.

« C’est un immeuble déjà existant, mais dans lequel le propriétaire n’a pas investi et dans lequel les logements étaient maintenant délabrés. L’intérieur va être démoli pour reconstruire 21 nouveaux logements abordables », explique Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe à l’Assemblée nationale. Selon elle, les travaux s’amorceront en avril et les logements pourront être occupés dès septembre.

Mme Soucy souligne également que, dans le cadre de cette entente, le gouvernement du Québec s’engage à financer le supplément au loyer des locataires admissibles. Concrètement, cela veut dire que les locataires ne débourseront pas plus de 25 % de leurs revenus pour s’y loger.

0,3 %

Bien que l’annonce de 21 nouveaux logements abordables au cœur du centre-ville de Saint-Hyacinthe soit une très bonne nouvelle, les députés rappellent que Saint-Hyacinthe détient le titre peu enviable de ville où le taux d’inoccupation est le plus bas au Québec avec 0,3 %.

« C’est pourquoi je me suis fait un devoir d’appuyer ce projet et je surveille de près les différents programmes afin de prévenir et d’accompagner les instances locales lorsque des fonds sont accessibles », affirme le député de Saint-Hyacinthe-Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay, soulignant qu’il continuera de militer pour que la région améliore son offre en logements abordables dans les prochaines années.

De son côté, Chantal Soucy rappelle que l’enjeu principal est de trouver des terrains pour construire de nouveaux logements abordables, mais laisse entendre que d’autres bonnes nouvelles pourraient s’en venir dans les prochaines semaines. « Un autre projet a été déposé dernièrement à l’Office municipal d’habitation et j’espère qu’il pourra se concrétiser rapidement. »

Elle en profite aussi pour saluer le « travail exceptionnel » de Jean-Claude Ladouceur, directeur d’Habitations Maska, qui se dévoue au quotidien pour aider à créer de nouveaux logements abordables à Saint-Hyacinthe, un besoin toujours criant.

image