21 juin 2012
Prolongement du boulevard Casavant Ouest
28,7 M$ pour un tunnel à quatre voies
Par: Le Courrier

Il en coûterait 28,7 M$ à la Ville de Saint-Hyacinthe pour ériger un tunnel à quatre voies qui permettrait de compléter le prolongement du boulevard Casavant Ouest en traversant les voies ferrées du CN.

C’est ce que révèlent des documents obtenus par LE COURRIER, qui donnent vraisemblablement suite à la dernière étude du CN commandée par le conseil municipal en octobre 2011 au coût de 76 000 $.

L’emprunt nécessaire de 28,7 M$ aurait un impact direct sur le compte de taxe foncière des Maskoutains. En tenant compte de la valeur moyenne des propriétés qui se situe autour de 193 000 $, ils paieraient entre 86 $ à 121 $ supplémentaires par année, tout dépendant du taux d’intérêt en vigueur au moment du règlement d’emprunt. Cela équivaut à une augmentation qui se situerait entre 0,04 $ et 0,06 $ par tranche de 100 $ d’évaluation foncière pour les propriétaires.Ces estimations tiennent compte d’une période d’amortissement sur 20 ans, à des taux d’intérêt oscillant entre 5 % et 7 %.Quant à l’évaluation du coût de réalisation du projet, rappelons qu’il peut varier de 30 %. Il est impossible d’être plus précis, selon le CN, en raison des impondérables qui peuvent survenir au cours du processus.La Ville de Saint-Hyacinthe a toutefois amorcé des démarches pour obtenir des subventions afin de réduire la facture totale de la construction d’un tunnel à quatre voies. Le conseiller David Bousquet avait annoncé, l’automne dernier, son intention de travailler auprès des instances gouvernementales à cet effet. Ce dernier a répété à de nombreuses reprises que le tunnel à quatre voies serait un atout considérable pour ce point névralgique du prolongement du boulevard Casavant puisqu’il permettrait un meilleur accès au parc industriel Olivier-Chalifoux, en évitant les entraves régulières à la circulation qui viennent nécessairement avec l’aménagement d’un passage à niveau.Déjà, il semble que la Ville aurait pu bénéficier d’une aide financière provenant du Programme d’amélioration des passages à niveau pour un montant pouvant aller jusqu’à 500 000 $. Pour le moment, la Ville n’est assurée d’obtenir aucun montant de la part du fédéral en ce qui concerne un projet d’étagement.

Vers un référendum

Le conseil municipal avait déjà émis à quelques reprises le souhait de consulter la population avant d’engager les frais importants venant avec la construction d’un tunnel à quatre voies. Selon nos informations, une telle consultation n’aurait pas lieu avant l’automne.

En février 2011, David Bousquet avait été le premier à réclamer un référendum sur ce sujet. Puis, le conseiller Bernard Barré avait proposé de tenir un sondage sérieux sur la question.Chose certaine, d’une façon ou d’une autre, les conseillers souhaitent prendre le pouls de la population « puisque nous devrons vivre avec les conséquences de cette décision pour les 50 ou les 100 prochaines années et que ces conséquences auront un impact majeur sur le développement de la Ville de Saint-Hyacinthe », avait martelé David Bousquet il y a un an.Toujours en février 2011, un sondage CROP LE COURRIER avait révélé que 71 % des Maskoutains souhaitaient la tenue d’un référendum pour trancher la question de l’aménagement d’un passage à niveau ou d’un tunnel dans le prolongement du boulevard Casavant. Dans le cadre du même sondage, 70 % des Maskoutains – soit environ la même proportion – s’était toutefois dit en accord avec la décision prise par l’ancien conseil municipal d’aménager un passage à niveau.

Deux fois plus qu’à Burlington

Il est à noter que le tunnel à quatre voies qui pourrait être construit à Saint-Hyacinthe coûterait le double du prix de celui achevé en 2010 à Brulington, en Ontario.

Ce tunnel à quatre voies, construit avec la collaboration du CN, avait coûté 14,1 M$. Le chantier avait duré 18 mois. Le CN avait alors assumé 15 % de la facture.

image