18 février 2016
Mara Tremblay
À la manière des anges, en trio
Par: Alice De guise
Mara Tremblay présentera la nouvelle formule, sous forme de trio, de sa tournée À la manière des anges en primeur le samedi 20 février au Zaricot.  Photo Gabrielle Desmarchais

Mara Tremblay présentera la nouvelle formule, sous forme de trio, de sa tournée À la manière des anges en primeur le samedi 20 février au Zaricot. Photo Gabrielle Desmarchais

En 2014, Mara Tremblay lançait son ­sixième album À la manière des anges après plus de cinq ans d’absence. Son dernier opus est en continuité avec Tu m’intimides, sorti en 2012, puisqu’on y retrouve la même sonorité pop-électro. Elle sera de passage au Zaricot le samedi 20 février.

Publicité
Activer le son

Les Maskoutains auront la chance de ­découvrir en primeur la nouvelle formule intimiste proposée par l’artiste. C’est sous la forme d’un trio que l’auteure-­compositrice et interprète offre une ­version plus aérienne de À la manière des anges. La formule, des plus simplistes, ­réunit la chanteuse, son conjoint ainsi que son fils. Bref, c’est un projet familial.

« Je suis à l’aise d’essayer cette nouvelle version de ma tournée. Avant, je la faisais avec mon « band ». Cette fois, je veux la ­présenter de façon plus intime, me ­rapprocher de mon public. Le Zaricot est une salle qui est totalement en ­concordance avec ce choix. J’ai hâte de voir la réaction des spectateurs, mais je suis très confiante par rapport à celle-ci », ­explique Mara Tremblay.

Victor, le fils de Mara, avait déjà contribué à l’écriture des paroles de la pièce Sans toi. Il accompagnait aussi à plusieurs ­reprises sa mère à la batterie sur le dernier album. C’est donc lui qui sera à la batterie et au synthétiseur dans la nouvelle version de la tournée. « En fait, j’attendais qu’il ait 18 ans (rires) », lance la chanteuse.

Mara Tremblay était heureuse de revenir avec du nouveau matériel lorsqu’elle a ­lancé À la manière des anges il y a deux ans déjà.

« Les gens viennent me voir et me parlent des nouvelles chansons après le spectacle. Par contre, ils aiment que je fasse des chansons de tout mon répertoire. Pour Saint-Hyacinthe, je présenterai un peu la même chose. Pour moi aussi c’est intéressant de rejouer mes anciennes ­chansons. Je crois que les gens veulent ­entendre l’ensemble de l’oeuvre de l’artiste. J’ai bien hâte de voir comment cette ­première va se dérouler. Le Zaricot est un incontournable pour moi », conclut-elle.

image