5 janvier 2012
Les Zadjoints
À la recherche du temps perdu
Par: Le Courrier
Cathy Ringuette et Philippe Dumaine peuvent peut-être vous simplifier la vie.

Cathy Ringuette et Philippe Dumaine peuvent peut-être vous simplifier la vie.

Avis à tous ceux qui ont déjà rêvé d’ajouter deux ou trois heures à une journée bien occupée : il est désormais possible de gagner du temps en faisant appel aux Zadjoints, un service de conciergerie professionnelle.

Publicité
Activer le son

Les Zadjoints, ce sont Cathy Ringuette et Philippe Dumaine. Bien connus dans le milieu maskoutain – M. Dumaine était jusqu’à tout récemment associé à la Piazzetta -, le duo offre de simplifier la vie des gens occupés en se chargeant de toutes ces tâches que l’on remet à demain, après-demain, après-après-demain…

« On voyait les gens autour de nous courir après le temps et, du même coup, vouloir passer plus de moments de qualité en famille, raconte Mme Ringuette. Tout ce que les gens n’ont pas le temps ou l’envie de faire, nous l’effectuons pour eux. Ils profitent de notre expertise et de notre réseau de contacts. » Planifier les vacances familiales, organiser le prochain 5 à 7 du bureau, faire l’épicerie, magasiner les cadeaux de Noël, trouver un photographe pour le baptême du petit dernier, acheter les meilleurs billets pour un match du Canadien : il n’y a aucun défi qui effraie les deux complices. « Dans les grandes villes, les adjoints personnels ont la cote, mais ils coûtent très chers, souligne Mme Ringuette. Nous offrons des services de qualité pour la moitié du prix aux gens de la Rive-Sud et de Saint-Hyacinthe. »Bien que chaque service soit négocié à la pièce, il en coûte généralement 32 $ l’heure pour avoir recours aux Zadjoints. « Ça demeure plus accessible aux gens bien nantis, mais il n’est pas nécessaire d’être millionnaire pour avoir son adjoint personnel qui aide ici et là à libérer un agenda trop chargé. »Les Zadjoints peuvent aussi rendre de fiers services aux personnes âgées ou à mobilité réduite, par exemple, sans toutefois entrer dans le domaine des soins ou de l’aide à domicile.« Ce n’est pas encore dans les us et coutumes des gens de faire appel à un tiers pour des tâches ou des courses personnelles, mais c’est certainement une avenue intéressante, conclut M. Dumaine. Le spectre des services que l’on peut offrir est large. Le plus simple est de nous appeler pour vérifier comment on peut vous aider! »Les Zadjointswww.leszadjoints.com450 702-8520

image