18 janvier 2018
À Saint-Pie aussi
Par: Benoît Lapierre

La ville de Saint-Pie n’a pas été épargnée par les effets du redoux et de la pluie diluvienne des 11 et 12 janvier. La rivière Noire, où des embâcles se sont formés, est sortie de son lit et l’eau a causé passablement de dégâts dans la partie nord de la municipalité. 

Selon le maire Mario St-Pierre, une quarantaine de résidences du rang Bas de la Rivière et du rang de la Presqu’île ont été inondées ou ont été affectées par des refoulements d’égout. On lui a rapporté qu’une dizaine de personnes ont dû trouver refuge ailleurs et que quatre d’entre elles se trouvaient encore à l’hôtel lundi. « À deux endroits, il y a eu de cinq à six pieds d’eau dans la cave. Des gens du rang Bas de la Rivière nous ont dit qu’ils n’avaient jamais vu la rivière Noire monter si haut »,a-t-il raconté. Il a signalé qu’une résidence située dans la zone de crue à récurrence de 200 ans avait même été inondée pour la deuxième fois en moins d’un an.
M. St-Pierre a souligné que la situation avait été aggravée samedi, entre 7 h et 13 h, par une panne de courant sur le réseau de distribution de la Coopérative régionale d’électricité de Saint-Jean-Baptiste de Rouville. Des résidents de la zone touchée par le débordement n’ont donc pu utiliser leur pompe électrique durant six heures, alors qu’ils en avaient grandement besoin. « On se serait cru il y a 20 ans, durant le verglas. Je ne blâme personne, mais c’était assez spécial; on avait hâte que le courant revienne. »
Le maire St-Pierre invite les propriétaires touchés à contacter la municipalité afin qu’il puisse profiter du programme gouvernemental d’aide financière aux sinistrés des 37 municipalités victimes de la crue survenue entre le 11 et le 15 janvier.

image