21 mai 2015
La rose
À un compromis
Par: Le Courrier

Publicité
Activer le son

Les élus de la Ville de Saint-Hyacinthe ont finalement trouvé un moyen de se sortir du guêpier de la taxe compensatoire. Aux OBNL propriétaires d’immeubles qui réclamaient l’abolition de la taxe compensatoire, ils ont répondu en coupant la poire, voire la taxe, en deux pour 2016. Disons que c’est un compromis acceptable dans les circonstances. Une sortie de crise assez simple même.

image