19 juillet 2012
Aloha Subaru XV Crosstrek 2013, le nouvel utilitaire
Par: Marc Bouchard

(Kahuku, Hawaii) – Ne le cherchez pas encore chez votre concessionnaire Subaru local; le XV Crosstrek ne fera son apparition officielle que dans quelques semaines, soit vers le début du mois de septembre.

publicité

Mais ne vous étonnez pas de lui trouver des airs de famille : le nouvel utilitaire de Subaru n’est en fait qu’une adaptation de la petite Subaru Impreza, mais une adaptation ma foi fort réussie.

Et c’est sur l’île de Uahu, dans l’archipel hawaiien, que les premiers spécimens de ce nouveau véhicule ont posé les roues sur le continent américain pour la première fois. L’occasion était trop belle et un très petit groupe de journalistes canadiens (trois au total) en ont profité pour le mettre à l’épreuve.

Un visage familier

En terme de physique, le Crosstrek (qui porte au Japon le doux nom de XV seulement, alors que chez nous il conjugue les deux) ressemble à s’y méprendre à la Impreza. Bien sûr, pour sa facette utilitaire, on a sérieusement haussé la silhouette de près de 10 centimètres : 7,5 pour les suspensions, et 2.5 pour les pneus seulement. Cette nouvelle hauteur amène donc une position de conduite surélevée, une nette amélioration face aux anciennes Impreza notamment, et plus à propos pour le genre de véhicule.

Pour le reste, ne soyez pas trop soucieux du détail pour les changements cependant. Presque toutes les autres portions du véhicule sont identiques, que ce soit la porte arrière du hayon ou même les portières latérales. On a bien sûr modifié les roues (au design totalement unique faut-il l’avouer) et les pare-chocs qui reçoivent un nouveau traitement esthétique, mais sans plus. Ajoutons à cela des accents de protection le long des arches de roue, des longerons de toit unique au modèle et vous aurez le nouveau XV Crosstrek. Petit détail qui démontre bien le souci de Subaru de bien faire : à l’arrière des rails de toit, on a inséré un tout petit appendice, en apparence fort peu utile. Mais les tests ont démontré que ce petit ajout changeait de façon importante les turbulences aérodynamiques, au point de faire épargner 1 mille par gallon (environ un cinquième de litre aux 100 kilomètres). Quant à l’habitacle, il est totalement identique à celui de l’Impreza 5 portes actuelle. Ce sont plutôt les groupes d’option qui diffèrent, rien de plus. Enfin, en matière de motorisation, les choix sont encore les mêmes : un moteur quatre cylindres à plat typique de Subaru, capable de propulser 148 chevaux et affublé de la très efficace traction intégrale. Le Crosstrek propose une boîte automatique à variation continue qui s’est avérée, ma foi, plutôt impressionnante par la rapidité de ses réactions et par son silence de fonctionnement. On ne peut en dire autant de la manuelle au maniement plutôt désagréable, et qui favorise un vacarme inopportun dans l’habitacle.

Hawaï pleine grandeur

Il faut savoir que l’île de Oahu, où se situe notamment la capitale Honolulu, est de petite dimension. En moins de quatre heures, et sans trop de trafic, on peut aisément en faire le tour, enchaînant à la fois autoroutes et routes secondaires.

Quelques portions sinueuses, quelques montées et quelques descentes ont permis de mettre à l’épreuve cette agréable Crosstrek. Et bien sûr, alors que notre randonnée touristique nous amenait à la fois aux plantations d’ananas Dole ou aux fermes de noix de Macadam, le Crosstrek nous permettait de nous déplacer sans jamais rechigner. Mais pour en évaluer véritablement les capacités, c’est dans un ranch que la route nous a menés. Un ranch d’ailleurs unique en son genre, qui a notamment servi de toile de fond aux films Parc Jurassique, Godzilla, et même à la récente série américaine Lost. Ici, quelques routes plus accidentées s’entrecroisent, franchissant ruisseaux et champs où broutent les vaches. Jamais le Crosstrek n’a montré le moindre affaiblissement, profitant notamment de sa plus haute garde au sol pour franchir les obstacles. Avouons quand même qu’il s’agissait davantage de chemins de chalet cabossés que de véritable hors-route. Notez tout de même que le Subaru XV Crosstrek nous a menés au sommet de la montagne pour un lunch dégusté avec vue sur les vallées et l’océan, ce qui valait quand même le détour malgré la pluie diluvienne.

En résumé

Bien sûr, en terme de style, le Subaru XV Crosstrek a des airs de famille, et de famille proche. Mais le traitement esthétique différent qu’on lui a donné, et ses quelques avantages ont de quoi réjouir les amateurs. Chérie par exemple, qui ne jurait que par son Impreza d’ancienne génération ne s’est pas tout à fait réconcilié avec la nouvelle mouture de 2012. Le Subaru XV Crosstrek risque fort de la ramener vers la famille.

Forces :

– Rouage intégral – Garde au sol élevée – Look inspiré

Faiblesses :

– Boîte manuelle – Capacité utilitaire limitée – Consommation (au-delà de 8 l /100 km)

Fiche technique :

Modèle : Subaru XV Crosstrek 2013 Moteur : H4 2,0 litres Puissance : 148 chevaux Transmission : automatique CVT ou manuelle 5 rapports Freins : disques aux 4 roues Consommation : estimée 8,2 l aux 100 km Prix : à déterminer

image