6 juin 2019
Andrew Molson de passage à Saint-Hyacinthe
Par: Jean-Luc Lorry

À gauche, Andrew Molson, président de la brasserie Molson Coors et d’Avenir Global, en compagnie de Vincent Lecorne, président-directeur général du Centre de transfert d’entreprise du Québec, au Club de golf de Saint-Hyacinthe. Photo Centre de transfert d’entreprise du Québec

Andrew Molson, président du conseil d’administration de Molson Coors, le troisième plus important fabricant de bières au monde, était de passage dernièrement au Club de golf de Saint-Hyacinthe dans le cadre d’une activité organisée par le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ).

publicité

L’homme d’affaires montréalais agit à titre de porte-parole du CTEQ, un organisme sans but lucratif qui offre une panoplie de services aux vendeurs et acquéreurs d’entreprises dans le cadre d’un processus d’acquisition.

Pour présenter le parcours professionnel d’Andrew Molson, Vincent Lecorne, président-directeur général du CTEQ, avait opté pour la formule de l’entrevue.

Molson Coors compte près de 18 000 employés à l’échelle mondiale, dont 1500 au Québec. L’entreprise vend sa gamme de bières auprès de 80 pays.

Nouvelles brasseries

Le brasseur supervise actuellement la fin des travaux d’une nouvelle brasserie en Colombie-Britannique et le début de la construction de la future brasserie Molson de Longueuil qui remplacera les installations historiques situées en bordure du fleuve Saint-Laurent à Montréal.

« Nous sommes très fiers que l’entreprise ait alloué du capital dans deux nouvelles brasseries au Canada. Nous avions une vieille brasserie dans le centre-ville de Vancouver et nous allons en avoir une nouvelle à Chilliwack [une municipalité située à 100 kilomètres de Vancouver] », indique en entrevue au COURRIER Andrew Molson.

Pour son nouveau centre de production situé dans l’Ouest, Molson Coors a investi 200 M$. Cette brasserie sera opérationnelle à partir du mois de septembre.

À Longueuil, la future brasserie qui vise la certification environnementale LEED représente des investissements totalisant plus de 500 M$. La brasserie occupera un terrain de plus de 55 hectares en bordure de l’aéroport de Saint-Hubert. Le début de l’exploitation a été planifié pour 2021.

Andrew Molson siège au conseil de la brasserie familiale depuis 2005, date à laquelle a eu lieu la fusion avec le brasseur américain Coors. Andrew Molson et son frère Goeff Molson représentent la 7e génération à la tête de cette entreprise renommée qui a été fondée en 1786 par John Molson.

Père de cinq enfants, Andrew Molson ne sait pas encore si l’un de ses enfants sera intéressé à s’impliquer dans le groupe brassicole international. « Nos enfants sont encore trop jeunes. Pour le moment, nous nous assurons qu’ils reçoivent une bonne éducation et qu’ils soient curieux », mentionne M. Molson.

Actif dans les communications

Andrew Molson est principalement actif dans le secteur des communications. L’homme d’affaires montréalais préside Avenir Global, une société de portefeuille et de gestion qui regroupe plusieurs firmes de conseils stratégiques en communication, dont le cabinet de relations publiques National.

« Nous sommes spécialisés en communication stratégique. Nous conseillons nos clients qui œuvrent dans différents secteurs sur les décisions d’affaires qu’ils prennent. Nous croyons que la communication est un élément clé dans le succès d’une entreprise », mentionne M. Molson.

L’ensemble du réseau d’Avenir Global compte plus de 1000 employés répartis au Canada, aux États-Unis et en Europe.

image