11 avril 2013
Philippe Desrosiers au Championnat du monde U18
Après la pluie vient le beau temps
Par: Maxime Prévost Durand
Philippe Desrosiers aura l'occasion de porter pour la toute première fois le chandail d'Équipe Canada lors du Championnat du monde des moins de 18 ans.

Philippe Desrosiers aura l'occasion de porter pour la toute première fois le chandail d'Équipe Canada lors du Championnat du monde des moins de 18 ans.

La déception a été grande pour le gardien Philippe Desrosiers lorsque l’Océanic de Rimouski s’est vu montrer la porte de sortie dès la première ronde des séries de la LHJMQ. Mais le sourire lui est bien vite revenu au visage lorsqu’il a appris la même semaine qu’il allait se joindre à Équipe Canada pour le Championnat du monde de hockey des moins de 18 ans.

Personne ne s’attendait à ce que l’Océanic soit éliminé en cinq parties contre les Olympiques de Gatineau, surtout pas Desrosiers. « On ne pensait pas être éliminés aussi tôt dans les séries, convient-il. Mais notre équipe était affectée par les blessures, alors cette situation n’a pas aidé notre cause. On avait une équipe jeune, alors on peut apprendre dans tout ça. »

Ces séries expéditives de Rimouski profiteront toutefois au Maskoutain afin qu’il puisse vivre sa toute première expérience sur la scène internationale en prenant part au Championnat du monde des moins de 18 ans au cours des prochaines semaines à Sochi, en Russie.« Je ne m’y attendais pas du tout, c’est une très belle surprise que j’ai eue lorsque j’ai reçu un coup de fil de la part d’Équipe Canada. Je suis vraiment content », s’exclame le principal intéressé dans un entretien téléphonique avec LE COURRIER.« C’est un honneur pour moi de pouvoir porter le gilet d’Équipe Canada. J’ai hâte de pouvoir montrer ce que je peux faire puisque ça fera partie du processus pour l’évaluation en vue du prochain Championnat du monde junior également. »À Toronto depuis le 4 avril pour le camp préparatoire, Desrosiers et ses coéquipiers devraient arriver à Sochi demain. Ils y disputeront deux rencontres préparatoires, l’une contre les États-Unis le 14 avril et l’autre contre la République tchèque le 16.Le tournoi prendra son envol officiellement le 18 avril. Le Canada, dans le groupe B, affrontera en ronde préliminaire la Slovaquie le 18, l’Allemagne le 20, la Suisse le 22 et la Suède le 23. La ronde des médailles débutera le 25 avril.

Retour en force

Blessé à un genou en janvier, le gardien de 17 ans a craint le pire pour le reste de la saison. Il a dû s’absenter durant près d’un mois pour soigner sa blessure. « J’ai eu peur lorsque je suis revenu au jeu, c’était plus difficile de garder une certaine constance. J’avais peur de me blesser à nouveau. »

Le nom de Desrosiers était sur toutes les lèvres dans la ligue avant cette blessure, alors qu’il connaissait un début de saison solide. Sur la première liste de gardien nord-américain parue en prévision du prochain repêchage de la LNH, le Maskoutain pointait au 6 e rang, loin devant Étienne Marcoux de l’Armada, récipiendaire du trophée Jacques-Plante remis au Gardien possédant la meilleure moyenne individuelle lors du gala des Rondelles d’Or. Marcoux figurait au 27 e rang de cette première liste.« Je ne crois pas que cette blessure me nuira pour le repêchage, soutient Desrosiers. J’ai connu quatre très bons matchs durant les séries, même si les résultats n’ont pas été ceux espérés. Les recruteurs ont vu que j’ai pu revenir en force. Je suis content de ma saison en général, j’ai été capable de montrer ce que je pouvais faire. »Il faut rappeler que, bien qu’il soit l’un des gardiens les plus en vue de la LHJMQ, Philippe Desrosiers en était à sa toute première saison complète avec l’Océanic. Au gala des Rondelles d’Or, il a été nommé sur l’équipe d’étoiles des recrues. En 43 parties jouées, il a récolté un total de 22 victoires, dont un blanchissage, et a maintenu une moyenne de buts alloués de 3,07 et un pourcentage d’arrêt de 0,899.

image