12 février 2015
Jeux du Canada
Audrey Belzile, une athlète déterminée
Par: Maxime Prévost Durand
Audrey Belzile, dans l’uniforme des Patriotes du Cégep de Saint-Laurent.

Audrey Belzile, dans l’uniforme des Patriotes du Cégep de Saint-Laurent.

Audrey Belzile, une hockeyeuse de La Présentation, vivra une expérience hors du commun au cours de la prochaine ­semaine en participant aux Jeux du ­Canada avec l’équipe du Québec. Une expérience qu’elle voulait à tout prix vivre, à sa dernière année d’éligibilité.

Publicité
Activer le son

« C’est un rêve qui se réalise », a-t-elle confié, à quelques jours de partir pour la Colombie-Britannique, à Prince George plus précisément, où se déroulent les Jeux du Canada.

L’année 2014 aura été riche en ­émotions et remplie d’expériences pour Audrey. Elle a d’abord participé au camp de sélection d’Équipe Canada des moins de 18 ans au cours de l’été, mais sa ­candidature n’a finalement pas été ­retenue au terme de la deuxième étape de sélection.

« J’y allais surtout pour apprendre, mais j’ai été déçue [de ne pas être retenue] parce que j’avais connu un bon ­précamp. »

À peu près au même moment de ­l’année, l’athlète de 17 ans franchissait les premières étapes lui permettant ­d’aspirer à une place au sein d’Équipe Québec en vue des Jeux du Canada. Sa place lui a été confirmée au début janvier, après un tournoi préparatoire où Équipe Québec affrontait différentes formations universitaires du Québec et de l’Ontario.

« C’est une fierté et un honneur pour moi d’aller représenter le Québec aux Jeux du Canada. J’étais déterminée à ­participer à cette compétition. ­Maintenant, j’ai juste hâte de partir à Prince George », nous disait-elle, enthousiasmée.

Les rencontres de la ronde préliminaire d’Équipe Québec sont prévues les 14, 15 et 16 février. Le Québec se retrouve dans le même groupe que l’Ontario, la Colombie-Britannique et l’Île du Prince-Édouard.

Les rangs collégiaux

Audrey a aussi fait ses débuts dans les rangs collégiaux l’automne dernier, avec les Patriotes du Cégep Saint-Laurent, et malgré son statut de ­recrue, elle s’impose déjà parmi les bonnes joueuses du ­circuit.

À preuve, elle a déjà été nommée deux fois parmi les trois étoiles de la semaine au sein du circuit collégial ­féminin, et ce, même si son équipe n’a disputé que quatre rencontres jusqu’à présent cette saison.

Son adaptation s’est faite ­rapidement, malgré un jeu plus rapide et robuste. Elle estime que son ­expérience au camp d’Équipe Canada lui a permis ­d’apprendre « plein de choses » qu’elle met en pratique depuis le début de la saison. Et ça semble fonctionner!

image