10 mars 2016
Patinage de vitesse courte piste
Audrey Phaneuf participera aux championnats mondiaux
Par: Maxime Prévost Durand
Audrey Phaneuf défendra les couleurs canadiennes à Séoul du 11 au 13 mars. Photo fotosports.ca

Audrey Phaneuf défendra les couleurs canadiennes à Séoul du 11 au 13 mars. Photo fotosports.ca

La patineuse de vitesse Audrey Phaneuf participera pour la première fois aux championnats mondiaux senior de courte piste du 11 au 13 mars, à Séoul, en Corée du Sud. Patinage de vitesse ­Canada a confirmé sa nomination par voie de communiqué le 24 février.

Publicité
Activer le son

L’athlète native de Saint-Hyacinthe ­défendra les couleurs canadiennes aux côtés de Marianne St-Gelais, Valérie ­Maltais, ­Kasandra Bradette et Namasthée Harris-Gauthier du côté féminin.

On ne la verra toutefois que lors de l’épreuve du relais. « La dernière place pour les épreuves individuelles se jouait entre moi et Kasandra. On est de niveau assez égal et je ne me suis pas montrée ­assez dominante par rapport à elle pour prendre sa place. Aux sélections nationales, qui comptaient pour ­beaucoup de points, elle avait terminé 3e et moi 4e », a précisé Phaneuf.

Malgré une légère déception de ne pas participer aux épreuves individuelles, on la sent fébrile à l’idée de sauter sur la ­patinoire pour son premier championnat du monde senior. « Ça va être une belle ­expérience. Je suis prête. On veut monter sur la plus haute marche du podium au ­relais », dit-elle avec confiance.

La patineuse de 19 ans a participé aux six épreuves de la Coupe du Monde cette ­saison. Elle a obtenu son meilleur résultat individuel à la troisième Coupe du Monde, à Nagoya au Japon, où elle a remporté la médaille de bronze au 500 m. Elle a également récolté trois médailles (deux d’argent, une de bronze) au relais durant la saison.

« Je pense avoir atteint mes plus gros ­objectifs cette saison, qui étaient de participer aux six Coupe du Monde et aller aux championnats mondiaux. Je n’avais même pas visé une médaille individuelle. J’ai énormément appris. J’ai bien pris ma place, je vois que je ne suis pas très loin des meilleures, je suis capable de rivaliser », analyse-t-elle.

La Maskoutaine d’origine a pris part aux quatre dernières éditions des championnats mondiaux juniors, mais elle en sera à son baptême chez les seniors. L’an dernier, chez les juniors, elle avait remporté l’argent au 500 m.

image