28 mai 2015
Judo
Audrey Poirier remporte le bronze au championnat canadien
Par: Maxime Prévost Durand
Audrey Poirier a été l’unique représentante maskoutaine à monter sur le podium.  Photo Courtoisie

Audrey Poirier a été l’unique représentante maskoutaine à monter sur le podium. Photo Courtoisie

La Maskoutaine Audrey Poirier a fait belle figure au championnat canadien

Publicité
Activer le son

Elle a maintenu une fiche d’une victoire et deux défaites chez les moins de 18 ans (- 70 kg), où quatre athlètes étaient en compétition. Sa victoire par ippon face à Kamryn Shea, de l’Ile-du-Prince-Édouard, l’a placée au troisième rang du classement.

Audrey était également en compétition chez les moins de 21 ans, mais n’a pas été en mesure de répéter ses exploits. Elle a subi deux défaites dans sa portion de tableau, l’excluant du podium.

Son frère, Jérémie, s’est également illustré avec ses deux victoires en quatre combats chez les moins de 21 ans (- 81 kg). Il a notamment croisé sur sa route le médaillé de bronze Maxim Côté, contre qui il s’est incliné, avant de poursuivre son chemin et de s’approcher lui aussi d’une médaille de bronze. Il a toutefois été éliminé par Jarrett Theberge dans le combat qui lui aurait permis d’atteindre la finale pour la troisième place.

Alexandre Fortin a dû composer avec un tableau plutôt relevé chez les moins de 16 ans (- 73 kg), à sa deuxième expérience au championnat canadien. Il a subi la défaite à ses deux combats, le premier face à l’éventuel médaillé d’argent, l’Ontarien Luka Khatelishvili, et le second contre le médaillé de bronze, le Québécois Anton Dickson.

Sandrine Fournier a connu le même sort chez les moins de 21 ans (- 57 kg), défaite lors de ses deux duels. Elle a notamment dû s’avouer vaincue d’entrée face à la Québécoise Bianca Parisé, médaillée de bronze.

Benjamin Daviau, qui avait remporté le championnat canadien chez les moins de 18 ans l’an dernier, n’a pas été en mesure de défendre son titre en raison d’une blessure. Il a été défait dès son premier combat, l’opposant à l’Ontarien Stefan Kupiak et n’a pas poursuivi la compétition par la suite. Il se battait cette fois chez les moins de 21 ans.

Kata

Le Club de judo de Saint-Hyacinthe a également vu un de ses athlètes s’illustrer dans le volet kata de la compétition. Guy Coulombe a remporté une médaille d’argent en Kime No Kata, où trois judokas luttaient pour leur positionnement sur le podium.

Sylvie Guertin participait aussi à une épreuve de kata. Elle a toutefois dû se contenter du quatrième rang en Ju No Kata , malgré une performance qu’elle juge parmi ses meilleures en carrière.

image