19 décembre 2013
Avez-vous le droit de remplacer vous-même votre chauffe-eau?
Par: Le Courrier

Vous songez à remplacer votre chauffe-eau vous-même? Quelle latitude vous donne la réglementation actuelle et quelles seront les conséquences si un dégât d’eau survient suite à l’installation?

Bien que le remplacement d’un chauffe-eau n’apparaisse pas comme une tâche complexe, il fait appel à des connaissances et des habiletés bien précises. Un chauffe-eau est un appareil sous pression qui nécessite des raccordements de tuyauterie, un raccordement électrique ainsi qu’un dispositif de sécurité pour prévenir tout risque d’explosion.Des travaux mal réalisés peuvent causer bien des maux de tête et mettre en péril la santé et la sécurité des occupants d’un bâtiment. C’est pourquoi l’installation des chauffe-eau est régie par des normes contenues au Code de construction du Québec.Au Québec, pour assurer au public une plus grande sécurité et une meilleure protection en matière d’hygiène et de santé, tout entrepreneur qui est appelé à remplacer ou installer des chauffe-eau, ou à exécuter tout autre travail de plomberie, doit obligatoirement être membre de la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) et détenir la licence d’entrepreneur de construction appropriée comportant la sous-catégorie 15.5 – Entrepreneur en plomberie.Un individu peut toutefois effectuer des travaux de plomberie pour lui-même, mais sous plusieurs restrictions, notamment celles de respecter les codes et normes en vigueur, et de les effectuer dans une résidence dont il est propriétaire et qu’il habite.D’autre part, si vous désirez procéder au remplacement de votre chauffe-eau, il est important de savoir que si un problème survient, comme un dégât d’eau, cela ne sera pas sans conséquence. Même si votre assureur couvre les dommages, vous aurez à débourser la franchise, généralement d’un montant variant de 500 à 1000 $, votre prime d’assurance risque d’augmenter et vous pourriez vous voir refuser de futures couvertures pour dommages causés par l’eau, quand ce n’est pas le refus pur et simple de votre assureur de renouveler votre police d’assurance.Si vous habitez une copropriété, les conséquences pourraient être encore plus onéreuses. En plus de celles mentionnées précédemment, vous pourriez devoir assumer toute augmentation de la franchise et de la prime d’assurance du syndicat de copropriété résultant du dégât d’eau suite à votre installation. Ce montant peut rapidement dépasser le coût de l’installation effectuée par un membre de la CMMTQ.Avant de songer à remplacer votre chauffe-eau, pesez bien le pour et le contre. Parfois, économiser quelques dollars peut coûter très cher. Pour trouver un entrepreneur en plomberie, consultez le répertoire des membres de la CMMTQ à l’adresse www.cmmtq.org

image