1 juillet 2021
Baseball : des championnats provinciaux à reconsidérer
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Je suis un simple entraîneur dans l’équipe Condors 1 de Saint-Hyacinthe moustique U11B qui aimerait savoir pourquoi et comment vous [Baseball Québec] avez pris la décision de couper 20 % de parties de la saison régulière au profit des championnats provinciaux qui toucheront environ 2 % des joueurs(ses) de baseball du Québec.

Seulement dans la LBAVR (Ligue de baseball amateur de la Vallée du Richelieu), ce sont 286 équipes d’atome B à midget A qui seront coupées de quatre parties pour envoyer seulement la meilleure équipe des dix différentes catégories jouer au minimum trois parties.

Sur 286 équipes, seulement dix pourront prolonger leur saison de baseball et reprendre ces « quatre parties ».

C’est 1144 parties perdues seulement pour la LBAVR (qui représente environ 17 % des associations du Québec) pour que les meilleures équipes de celles-ci jouent 30 à 60 parties aux championnats provinciaux. Comment arriver à se dire que c’est le bon choix?

Rien n’empêche que je serais très excité et que l’expérience doit être mémorable pour les joueurs(ses), les entraîneurs(ses) et les parents. Mais quand tu négliges 20 % de la saison et 98 % des +/- 40 000 joueurs(ses) qui ne pourront pas reprendre ces quatre matchs pour qu’environ 800 joueurs(ses) profitent des championnats provinciaux. En cette année qui a ralenti nos enfants côté moteur, quatre parties, c’est énorme pour l’apprentissage de nos jeunes dans ce sport très complexe.

Grosso modo, c’est 7000 parties annulées des deux côtés du marbre au Québec pour que Baseball Québec puisse faire ses championnats aux dates qu’il a choisies sans même demander l’avis de ses 150 associations. Pour +/- 240 parties de championnats provinciaux. La majorité des associations aurait voté contre les championnats provinciaux dans le cas présent.

Calculez ça de tous les côtés, je trouve ça très égoïste de Baseball Québec de miser seulement sur les meilleures équipes au détriment de 98 % des joueurs(ses) qui n’accéderont pas aux championnats provinciaux et manqueront quatre parties dans cette mince saison du baseball au Québec.

J’aimerais avoir des réponses claires pour expliquer à mes joueurs(ses) affamés de baseball et impatients de reprendre les buts d’une joute à l’autre qu’ils devront voir leur saison régulière écourtée à 80 % pour donner la chance à 2 % des joueurs(ses) de rattraper ces quatre fameuses parties de la saison régulière aux championnats provinciaux.

Qu’est-ce qui vous empêche de repousser les championnats provinciaux de deux semaines? Le hockey, vraiment? Un sport qui se joue à l’année sans contrainte d’annulation à cause de la météo. Les 25-26 septembre et les 2-3 octobre sont de très belles dates pour jouer au baseball, excellentes même.

Laissez-nous jouer toute notre saison pour nous entraîner à attraper, lancer, frapper les balles et apprendre tous ces règlements à nos jeunes. Il y a beaucoup d’entre eux pour qui le seul sport est ce merveilleux sport qu’est le baseball. On ne peut pas tout apprendre « la game » avec seulement 80 % de la saison.

Merci de prendre le temps de nous éclairer dans vos décisions pour une année aussi spéciale à cause de la COVID avec un début de saison retardé. On pourrait seulement laisser tomber ou retarder les championnats provinciaux 2021.

Richard McDuff, Saint-Hyacinthe

image