15 août 2013
Paroisse de Sainte-Marie-Madeleine
Beauchemin se mesurera à Lacombe
Par: Le Courrier
Gérard Beauchemin tentera de déloger le maire Simon Lacombe à Sainte-Marie-Madeleine.

Gérard Beauchemin tentera de déloger le maire Simon Lacombe à Sainte-Marie-Madeleine.

Déterminé à mettre fin au règne de Simon Lacombe à Sainte-Marie-Madeleine, Gérard Beauchemin se dressera à nouveau sur son chemin aux élections municipales.

M. Beauchemin avait posé une première fois sa candidature à la mairie aux élections de 2009, mais il était arrivé troisième, tout juste derrière Patrick Toutant. Simon Lacombe, qui est maire de la paroisse depuis 33 ans, avait facilement remporté cette course à trois, récoltant 443 voix, contre 212 pour M. Toutant et 210 pour Gérard Beauchemin.

« Aux élections de 2009, je n’ai rien soulevé, mais cette année, je vais être obligé de le faire. Les gens ne savent absolument rien de ce qui se passe dans la municipalité. En 2009, Simon Lacombe n’a jamais dit qu’il négocierait avec Saint-Hyacinthe pour le service des incendies, et c’est ce qu’il est en train de faire. Au mois de février, il a dit aux citoyens qu’il tiendrait une soirée d’information là-dessus. Mais au mois de mai, quand on lui a demandé à quel moment ça aurait lieu, il a répondu qu’il n’avait jamais parlé de ça. Ce qu’il dit et ce qu’il fait, c’est deux choses bien différentes », affirme M. Beauchemin. Il soutient que le maire Lacombe souhaite carrément la fusion de la paroisse avec la ville de Saint-Hyacinthe, un projet, dit-il, dont personne ne veut, et cela sans considérer la position du village. « Il dit qu’il a un grand projet pour Sainte-Marie-Madeleine, mais il ne dit pas ce que c’est. Nous, on aimerait le savoir avant les élections, pas après. »Pour sa part, M. Beauchemin promet de remettre sur la table le projet de regroupement de la paroisse avec le village de Sainte-Madeleine. « Commençons par le commencement. Je veux une étude sur le regroupement avec le village, et si c’est vraiment avantageux, ce bout-là, je vais le faire », s’engage-t-il.Âgé de 68 ans, M. Beauchemin est natif de Sainte-Marie-Madeleine. Depuis quelques mois, ce producteur agricole spécialisé dans la grande culture représente le syndicat de base de l’UPA à la MRC des Maskoutains. « Je suis au courant des dossiers », sourit-il.II reproche au maire Lacombe de manquer de respect à ses concitoyens, notamment en refusant de répondre aux questions à la fin des séances du conseil. « Souvent, il n’attend pas que l’assemblée soit finie, il se lève et s’en va chez lui; il tient aussi ses assemblées avec la porte barrée. Avec moi comme maire, la porte ne sera jamais barrée. Avec toutes les taxes qu’ils paient, les gens ont le droit de savoir et d’être respectés », a-t-il conclu.

image