3 avril 2014
Bilan 2013 : la Régie a le vent dans les voiles!
Par: Le Courrier

Lors de la dernière rencontre du conseil d’administration de la Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains, le directeur général, Réjean Pion, a procédé au dépôt du bilan annuel 2013 et a présenté les performances extrêmement positives de l’organisme pour la dernière année.

publicité

Les nombreuses mesures implantées graduellement au fil des ans par la Régie afin de détourner de l’enfouissement une plus grande quantité de matières résiduelles portent fruit. L’ensemble des services offerts par la Régie, notamment la collecte à trois voies et le Programme régional de vidange des installations septiques ont permis de dévier de l’enfouissement 60 % des matières gérées par l’organisme.

L’ajout d’une collecte de résidus électriques, électroniques et informatiques lors de la collecte de résidus domestiques dangereux depuis 2012 et l’ajout d’une journée de collecte printanière depuis 2009 ont permis d’augmenter de façon importante la quantité de résidus dangereux qui est également détournée de l’enfouissement. Une quantité de 72,8 tonnes de RDD a été ramassée en 2013, comparativement à environ 45 tonnes qui étaient collectées annuellement antérieurement à ces bonifications du service. L’excellente participation des citoyennes et des citoyens des municipalités membres à ces collectes confirme que ceux-ci sont de plus en plus sensibles à la protection de leur environnement. La Régie continuera à adapter les services offerts à leurs besoins et à leur fournir les outils nécessaires afin qu’ils puissent continuer à gérer efficacement et sainement leurs matières résiduelles.L’année 2013 a été particulièrement importante au niveau de la performance des écocentres de la Régie. Alors qu’en 2012, seulement 51 % de la matière apportée aux écocentres était recyclée ou valorisée, ce pourcentage est passé à 73 % en 2013. En effet, l’ensemble des matériaux de construction, rénovation ou démolition est maintenant dirigé vers un centre de tri, lequel permet dorénavant de dévier de l’enfouissement un volume important de ces résidus.Quant au Programme régional de vidange des installations septiques (PRVIS), les résultats obtenus sont également à souligner. En effet, 97 % des 5 066 dossiers traités au cours de l’année 2013 ont été finalisés et le taux de déplacements inutiles est passé de 21 % en 2011 à seulement 8 % en 2013. Finalement, grâce au PRVIS, 14 823 tonnes de matières ont pu être valorisées en 741 tonnes de compost qui a pu enrichir les sols d’une portion du territoire agricole plutôt que de se perdre dans l’environnement. « La progression de l’impact environnemental de l’ensemble des services de la Régie est assez impressionnante, a noté Guy Bond, président de la Régie. En seulement 10 ans, l’évolution des services offerts par la Régie, notamment : la mécanisation de la collecte, l’implantation de la collecte à trois voies et du Programme régional de vidange des installations septiques et la réduction de la fréquence de collecte de résidus domestiques ont permis d’augmenter de façon importante la quantité de matières valorisées sur notre territoire. Alors qu’en 2004, 7 501 tonnes de matières étaient valorisées, soit 20 % des matières recueillies par la Régie, ce chiffre est passé à 37 205 tonnes en 2013, représentant dorénavant 60 % de toutes les matières traitées par la Régie au cours de l’année… »Pour sa part, Réjean Pion a tenu à rappeler que grâce à l’instauration de programmes novateurs et surtout grâce à la participation collective de tous les citoyens de nos municipalités membres, les performances sont extrêmement enviables au niveau provincial. « Il est très important de poursuivre sur cette lancée et nous comptons sur la collaboration de toute la population, du personnel de la Régie et des entrepreneurs qui travaillent avec nous, pour continuer à améliorer ces résultats au cours des prochaines années. »Dans ce contexte, la Régie tient à féliciter tous les citoyens qui contribuent à la réduction du volume de matières résiduelles dirigées vers l’enfouissement et les invite à poursuivre sur cette voie. « Nos performances régionales nous ont permis de nous tailler une place de choix dans le domaine de la gestion des matières résiduelles au Québec et il est important de poursuivre en ce sens. C’est en participant aux différents services tous ensemble que nous y parviendrons. »

image