3 décembre 2020
Carte blanche
Bouse de bœuf
Par: Christian Vanasse
Publicité
Activer le son

Moi, j’aime pas ça jouer au golf. Ça m’énerve, je comprends pas le but du jeu pis de toute façon, je suis pas bon à ça. Un jour, un ami m’a dit : « Il faut au moins essayer une fois avant de dire qu’on n’aime pas ça. » Bon joueur, j’ai accepté.

Je me suis donc retrouvé, par une froide nuit de février, au milieu d’un champ labouré, avec un costume de lutteur sumo sur des échasses pis un vieux Sherwood à palette drette en guise de fer 8. Et chaque fois que je prenais un élan, mon chum me tirait dans les fesses avec un pistolet paintball. Ben, savez-vous quoi? J’ai pas aimé ça jouer au golf. Pantoute. Pis je me suis promis de ne jamais rejouer à ce maudit jeu-là.

Qu’importe si je vois des gens y jouer dans de bonnes conditions, avec le bon équipement (et les bons partenaires), mon idée est cimentée dans mon expérience unique et nullissime.

Et on vient de faire la même chose avec l’idée d’un centre-ville piéton. « On est une petite gang à pas aimer l’idée, mais on va quand même l’essayer… afin que tout le monde déteste vraiment ça! »

On va l’annoncer, reculer, changer les dates afin de créer la plus grande confusion possible avant même que l’événement commence. On va le faire seulement 4 jours pendant 3 semaines ET les vacances de la construction, avec restriction, sans animation, spectacle ou food truck et dans le contexte d’une pandémie mondiale. Manquait juste de se faire tirer dans les fesses au paintball.

Et même si d’autres villes l’ont fait (et vont le refaire) avec succès, on va brandir notre expérience unique et nullissime pour affirmer que ça marchera jamais. Comme disent les Anglos : « That is toute une bouse de bœuf. »

image