14 février 2013
Campus Montréal en mode séduction à Saint-Hyacinthe
Par: Martin Bourassa
De la visite rare à Saint-Hyacinthe : le Dr Michel Carrier, doyen de la Faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe; John Parizella, directeur exécutif de Campus Montréal; Guy Breton, recteur de l'Université de Montréal; et Claude Corbeil, président de la Chambre de commerce et de l'industrie Les Maskoutains.

De la visite rare à Saint-Hyacinthe : le Dr Michel Carrier, doyen de la Faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe; John Parizella, directeur exécutif de Campus Montréal; Guy Breton, recteur de l'Université de Montréal; et Claude Corbeil, président de la Chambre de commerce et de l'industrie Les Maskoutains.

Ce n’est pas tous les jours que la haute direction de l’Université de Montréal, avec le recteur maskoutain Guy Breton en tête, se donne rendez-vous à Saint-Hyacinthe sur l’heure du lunch. C’était pourtant le cas, le jeudi 31 janvier, dans le cadre d’une conférence devant les membres de la Chambre de commerce locale.

Publicité
Activer le son

L’orateur invité pour l’occasion était John Parisella, directeur exécutif de Campus Montréal, regroupant HEC Montréal, Polytechnique Montréal et l’Université de Montréal, dont fait partie la Faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe.

Le but de la conférence était de présenter les grandes lignes de l’ambitieuse campagne de financement pilotée par Campus Montréal au profit de ces institutions. On vise à amasser rien de moins que 500 M$ d’ici les cinq à sept prochaines années, principalement auprès des anciens étudiants et des grandes entreprises. Celles de la grande région de Saint-Hyacinthe seront invitées à contribuer au cours de cette campagne qui a déjà accumulé plus de 200 M$.« Je vais revenir pour la sollicitation, mais je ne me présenterai pas en quêteux, mais en bâtisseur, a promis John Parizella. La Faculté de médecine vétérinaire est un joyau, un secret bien gardé. Elle représente tout ce qui se fait de meilleur dans votre milieu. Vous êtes une technopole de classe mondiale, vous êtes des leaders et des gens avant-gardistes au niveau de l’industrie agroalimentaire et cette faculté est le miroir de votre communauté. Cette campagne de financement est donc l’occasion idéale de vous approprier cette faculté qui fait rayonner votre région. »Des 500 M$ espérés, on envisage d’en investir 35 % en recherche, 30 % en Fonds de bourses d’excellence et de recrutement, 25 % en infrastructures et 10 % dans les milieux de vie. Plus de détails au www.campus-montreal.ca

M.B.

image