10 novembre 2011
Conférence-bénéfice de la Médiathèque maskoutaine
Caroline Allard raconte les hauts et les bas d’une mère indigne
Par: Le Courrier
Caroline Allard livrera une conférence-bénéfice pour la Médiathèque maskoutaine le mardi 15 novembre à la Bibliothèque Sainte-Rosalie à 19 h.

Caroline Allard livrera une conférence-bénéfice pour la Médiathèque maskoutaine le mardi 15 novembre à la Bibliothèque Sainte-Rosalie à 19 h.

Auteure des Chroniques d’une mère indigne, Caroline Allard sera de passage à Saint-Hyacinthe et racontera comment un beau matin elle s’est transformée en Mère indigne.

C’est en mars 2006, lors de son deuxième congé de maternité, que Caroline Allard commence l’écriture des Chroniques d’une mère indigne, un blogue qui fut publié chez Septentrion, puis présenté sous forme de web épisodes sur le site Internet de Radio-Canada.

« C’est un peu l’ennui qui m’a motivée à écrire. Cela devenait ennuyeux de faire gaga gougou à longueur de la journée et j’ai commencé à m’intéresser aux forums de discussions sur Internet pour m’intégrer à la communauté. Finalement, j’ai entamé la rédaction de mon blogue », relate l’auteure.La réaction du public a été immédiate et l’éditeur a suivi. « Mon but n’était pas de me rendre aussi loin avec mes chroniques. J’avais juste envie d’écrire. Jamais je n’ai pensé qu’un éditeur voudrait publier mon blogue. Tout ça s’est déroulé un peu à la Walt Disney. Une bande dessinée des Chroniques d’une mère indigne vient même d’être publiée en France », explique-t-elle.Lors de l’écriture de son blogue, Mme Allard a eu le privilège d’entretenir une proximité amicale avec les lecteurs. Ces derniers ont commenté ses publications, mais lui ont aussi partagé des épisodes de leur vie personnelle.« Il y a en effet un côté thérapeutique dans tout cela, avance l’auteure. On aspire à être le parent parfait, mais ce n’est pas vrai que tout est toujours rose dans la maternité. Les gens m’écrivaient pour me dire que ce que j’écrivais leur faisait du bien et les faisait rire. Certains me partageaient des anecdotes de leur vie. J’ai même su que des CLSC donnaient mon livre à certaines personnes! »Lors de la soirée, Caroline Allard parlera d’ailleurs des sujets qui ont le plus intéressé les lecteurs, des thèmes qui la font le plus réagir en tant que mère et des tabous qu’elle n’a pas osé aborder dans ses textes.La conférence-bénéfice au profit de la Médiathèque maskoutaine aura lieu le mardi 15 novembre à la Bibliothèque Sainte-Rosalie à compter de 19 h.

image