11 août 2016
Cathy Gauthier : Pas trop catholique pour une dernière fois
Par: Amilie Chalifoux
L’humoriste Cathy Gauthier présentera ses toutes dernières supplémentaires à Saint-Hyacinthe du spectacle Pas trop catholique avant de prendre une pause de la scène.

L’humoriste Cathy Gauthier présentera ses toutes dernières supplémentaires à Saint-Hyacinthe du spectacle Pas trop catholique avant de prendre une pause de la scène.

Parmi les têtes d’affiche de la programmation estivale

Publicité
Activer le son

Celle que l’on a connue avec le premier one-women-show intitulé 100 % vache folle peut désormais prendre une pause l’esprit tranquille. Avec 10 ans de carrière derrière elle, puis trois spectacles solos à son actif, Cathy Gauthier n’a pas chômé ces dernières années pour s’établir comme humoriste.

« Il ne faut pas être lâche pour devenir humoriste. C’est un métier qui demande beaucoup de motivation, surtout lorsque l’on est une fille. Avant mon premier spectacle 100 % vache folle, en 2005, j’avais déjà fait 1 000 représentations dans les bars, les prisons et les bars de danseuses. J’ai beaucoup travaillé pour arriver où je suis rendue aujourd’hui et j’ai aussi accumulé beaucoup de fatigue. Si je veux me consacrer à mon projet d’avoir un bébé, il est temps de prendre une pause », raconte Cathy Gauthier.

Elle a acquis une belle notoriété dans le milieu de l’humour et a cumulé ses participations aux Galas Juste pour rire depuis sa toute première prestation en 2003. En juillet dernier, elle en était à sa deuxième animation. Elle était jumelée à l’humoriste Laurent Paquin dans une thématique confrontant cérébral et impulsif.

« C’est super important pour moi de participer [aux Galas Juste pour rire] chaque année même si ça demande beaucoup de travail. C’est comme notre party de bureau à nous! »

Un spectacle à la hauteur

Après 100 % vache folle et Cathy Gauthier décoiffe, le spectacle Pas trop catholique en dévoile un peu plus sur son auteure. Un peu moins cru et vulgaire que lors des spectacles précédant, Cathy Gauthier a charmé un public plus large avec ce dernier cru. Ce qui explique qu’elle en soit aujourd’hui à plus de 90 000 billets vendus. Un record pour elle à ce jour.

« Si je complétais ma tournée comme prévu au printemps, j’aurais atteint les 100 000 billets vendus. Mais je m’en fous d’avoir un billet d’or! Je préfère avoir un bébé », lance-t-elle.

Sur scène, Cathy Gathier vide son sac. Elle expose ses travers et ceux de la société. « Je parle de tout ce qui m’énerve dans la vie. Les spas, les émissions de cuisine, les épicuriens et les pseudo-connaisseurs de vins, ça m’énerve ben gros! »

Puis, mariée depuis maintenant un an, l’humoriste étale également le clash familial que son conjoint et elle ont vécu au moment des présentations à la belle-famille, lui étant issu de la bourgeoisie et elle du milieu rural.

« On va se le dire, c’est un spectacle qui a du mordant. Comme on appelle un chat : un chat. Mais j’ai vieilli depuis mon premier spectacle et j’ai acquis de la maturité. Si je compare aux spectacles précédents, disons que j’étais gênée que mes parents viennent voir le premier, mais fière qu’ils assistent à celui-là! »

Rappelons que Cathy Gauthier a mérité le prix du Spectacle de l’année dans la catégorie Humour à l’ADISQ 2015, puis le prix Auteur de l’année au Gala Les Oliviers en 2015.

Cathy Gauthier terminera la tournée du spectacle Pas trop catholique à la mi-novembre. Elle sera sur la scène du Centre des arts Juliette-Lassonde les 19 et 20 août.

image