21 janvier 2021
COVID-19 : enfin des signes encourageants
Par: Maxime Prévost Durand

Après un mois plus sombre, la région maskoutaine voit enfin des signes encourageants dans la lutte à la COVID-19, principalement au chapitre des nouveaux cas détectés, dont le chiffre est à son plus bas depuis la mi-décembre.

Publicité
Activer le son

Entre le 13 et le 19 janvier, 149 personnes ont appris être atteintes de la COVID-19 dans la MRC des Maskoutains. Il faut remonter au début décembre pour retrouver de tels chiffres. Depuis, on rapportait plus de 200 nouveaux cas chaque semaine.

Le nombre de cas actifs a carrément chuté dans la MRC, passant de 416 la semaine dernière à 233 en date de mercredi. À Saint-Hyacinthe seulement, on dénombrait maintenant 156 cas actifs, soit la moitié moins que la semaine précédente (318). Les municipalités de Saint-Pie et Saint-Liboire comptaient pour leur part une quinzaine de cas actifs, puis Saint-Simon en rapportait une dizaine. Du côté de Saint-Valérien, La Présentation, Saint-Dominique, Sainte-Hélène et Saint-Damase, on cumulait entre 5 et 9 cas actifs.

Au chapitre des hospitalisations, l’unité dédiée à la COVID-19 de l’Hôpital Honoré-Mercier comptait 22 personnes hospitalisées en date de mercredi, une donnée similaire à celle de la semaine dernière (21).

L’amélioration du tableau global survient près de deux semaines après que les mesures restrictives eurent été rehaussées au Québec. La tendance est aussi observée pour l’ensemble de la Montérégie, qui est redescendue sous la barre des 2000 nouveaux cas hebdomadaires pour la première fois depuis la fin décembre.

Sortie de crise à la résidence Jardins de la Gare

La situation s’est aussi grandement améliorée à la résidence privée pour aînés Les Jardins de la Gare, qui se sort finalement de l’importante éclosion qui l’a affectée dans les dernières semaines.

Seulement quatre cas actifs figurent toujours sur les relevés du ministère de la Santé et des Services sociaux pour Les Jardins de la Gare, une diminution de 35 par rapport à la semaine dernière. Malheureusement, quatre décès de plus se sont ajoutés au bilan dans les derniers jours, lequel fait maintenant état de 23 personnes emportées par le nouveau coronavirus dans cette RPA.

Le bilan s’est aussi alourdi à l’Hôtel-Dieu, où l’on rapporte 66 décès liés à la COVID-19 depuis l’automne, soit quatre de plus que la semaine dernière. Il reste maintenant 18 cas actifs parmi les résidents de ce CHSLD et cinq au sein du personnel.

Par ailleurs, la campagne de vaccination orchestrée en Montérégie auprès des résidents en CHSLD a été complétée le 14 janvier, un peu plus d’une semaine après qu’elle eut été entamée. Il était ensuite prévu de vacciner les résidents des ressources intermédiaires et de type familial, avant de déployer la campagne dans les résidences privées pour aînés. La vaccination se poursuit aussi pour les travailleurs du réseau de la santé en Montérégie. Déjà plus de 12 000 d’entre eux ont reçu leur première dose.

Proches aidants : visites suspendues à Honoré-Mercier

Depuis le 14 janvier, les proches aidants ne sont plus les bienvenus à l’Hôpital Honoré-Mercier. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est a informé que les visites étaient suspendues jusqu’à nouvel ordre, tout comme à l’Hôpital Pierre-Boucher de Longueuil.

« Considérant le nombre toujours élevé de cas de COVID-19 dans la population, la transmission soutenue du virus dans la communauté, les éclosions sur les unités et le nombre élevé de personnes hospitalisées en lien avec la COVID-19, cette mesure s’avérait nécessaire afin de limiter les risques pour les usagers, leurs proches ainsi que l’ensemble de notre personnel et de nos médecins », a-t-il été annoncé par voie de communiqué.

Tout près d’une vingtaine d’employés de l’Hôpital Honoré-Mercier sont présentement absents du travail en raison d’un diagnostic positif à la COVID-19.

La mesure interdisant les visites de proches aidants touche uniquement les deux hôpitaux mentionnés plus haut. Les visites de proches aidants sont toujours permises en CHSLD.

La clinique de dépistage déplacée au Pavillon La Coop

La clinique de dépistage de COVID-19 de Saint-Hyacinthe, qui se trouvait au CLSC des Maskoutains depuis le début de la pandémie, a été déplacée en début de semaine et se trouve désormais au Pavillon La Coop. Le site était déjà utilisé régulièrement pour accueillir les cliniques mobiles.

« En déplaçant la clinique de dépistage au Pavillon La Coop, nous augmentons notre capacité de dépistage et les usagers bénéficient d’une aire d’attente à l’intérieur, ce qui est un avantage en période hivernale », a indiqué le conseiller aux relations médias du CISSS de la Montérégie-Est, Hugo Bourgoin.

Cette clinique de dépistage sera ouverte tous les jours, de 8 h à 16 h. Les personnes peuvent procéder à leur pré-inscription en ligne au https://cv19quebec.ca.

image