16 juillet 2020
Course à pied
D’abord reporté, le Défi Gérard-Côté est finalement annulé
Par: Maxime Prévost Durand

Devant une incertitude encore trop grande, le comité organisateur du Défi Gérard-Côté a pris la décision d’annuler sa prochaine édition. Photothèque | Le Courrier ©

Il n’y aura pas de Défi Gérard-Côté cette année. D’abord prévue le 10 mai, la course avait été reportée au 27 septembre en raison de la pandémie. Le comité organisateur est toutefois arrivé à l’évidence qu’il devait faire une croix sur sa 27e édition, a annoncé au COURRIER le président du Club athlétique de Saint-Hyacinthe (CASH), David-Olivier Huard.

Publicité
Activer le son

« Il y a beaucoup trop d’incertitude encore pour savoir où on va être rendus en septembre », a lancé M. Huard, dans un entretien téléphonique lundi.

Dans les jours précédents, il avait avisé l’ensemble des partenaires du Défi Gérard-Côté de la décision du comité organisateur d’annuler la course.

Près de 550 personnes étaient inscrites pour cette 27e édition. Une cinquantaine avait déjà demandé à être remboursée dans les derniers mois en raison du contexte actuel. Tous les autres coureurs inscrits seront remboursés automatiquement, sur la carte de crédit utilisée pour le paiement, dans les prochaines semaines. Seuls les frais de transaction, payés à une tierce partie, ne seront pas inclus dans le remboursement.

« Ce sont des pertes d’environ 15 000 $ qu’on va subir, a rapporté le président du CASH. Les médailles pour les participants et les chandails pour les bénévoles avaient déjà été commandés. Les gens comprendront que ce seront les médailles COVID que l’on donnera lors de notre prochaine édition. »

Optimisme éphémère

L’organisation du Défi Gérard-Côté était pourtant portée par un vent d’optimisme en juin lorsque le déconfinement s’accentuait dans la province, mais les événements de ce type sont toujours plongés dans le néant.

« La fédération [d’athlétisme du Québec] disait vouloir avoir des réponses le 15 juin, mais il n’y a pas d’infos qui rentrent, s’est désolé David-Olivier Huard. On aurait juste continué de travailler dans le beurre, en ne sachant pas ce qui allait arriver en septembre. »

La plupart des courses au Québec ont aussi préféré annuler leurs activités cette année, faute d’avoir des directives claires dans le contexte actuel, mais certaines épreuves recommenceront néanmoins à être tenues au Québec, notamment avec une formule de départs espacés, soit une personne prenant le départ à la fois. Cette option ne pouvait être envisagée pour le Défi Gérard-Côté, selon M. Huard.

« On aurait fait des départs toute la fin de semaine. C’est complètement irréaliste. Il aurait aussi fallu changer nos parcours de 10 km et de 15 km qui passent sur la promenade Gérard-Côté parce que les gens s’y croisent. »

L’option de la course virtuelle ne faisait pas plus partie des plans du comité organisateur. « Il y a déjà eu quelques événements virtuels ici [avec la Course des rêves et la Course virtuelle Soccer Sport Fitness] », a-t-il rappelé.

Groupes de course

Si l’activité phare du CASH ne pourra avoir lieu cette année, ses groupes de course ont pu reprendre leurs activités à la mi-juin, conformément aux directives sanitaires.

Chaque mardi et jeudi soir, entre 35 et 40 coureurs se réunissent à la piste d’athlétisme du Cégep de Saint-Hyacinthe pour des entraînements de groupe.

« Les gens doivent se désinfecter les mains avant d’entrer sur la piste et doivent respecter le 2 mètres. Ils doivent aussi signer une décharge pour le risque. À date, ça fonctionne bien, on a une bonne réponse des gens. »

Le plus difficile, a-t-il soutenu, est de conserver la distance de 2 mètres en tout temps entre les coureurs, mais tout le monde tente de demeurer à distance raisonnable autant que possible, a-t-il ajouté.

Le CASH tient aussi ses « fun run » du dimanche matin au parc Les Salines pour les coureurs de tous les niveaux.

image