30 janvier 2020
De l’art, pour adultes avertis
Par: Maxime Prévost Durand

Une série d’œuvres d’art conçues sous le thème de l’érotisme sera rassemblée dans le cadre de la prochaine exposition à être affichée à la galerie Le 1855, exposition collective, à compter de vendredi.

Publicité
Activer le son

Pas moins de 13 artistes provenant de différentes régions du Québec ont été mobilisés grâce à l’initiative de Mélissa Gendron et ont accepté de se prêter au jeu, proposant une gamme d’œuvres représentant leur perception de l’érotisme et de la sensualité.

Ce sera la deuxième fois que la galerie maskoutaine tiendra une exposition d’art érotique, après une première édition tenue à pareille date l’an dernier. Avec cette exposition, Le 1855 souhaite présenter des œuvres dans un esprit d’ouverture afin de partager ce thème et ses multiples variations, de la sensibilité à l’humour et de la vivacité à l’indiscrétion.

Un vernissage se tiendra le vendredi 31 janvier à partir de 18 h 30. L’exposition, pour un public adulte et averti, se poursuivra ensuite jusqu’au 1er mars.

Des activités en février

En plus de cette exposition, plusieurs activités thématiques sont prévues tout au long du mois de l’amour au 1855.

Ainsi, le 13 février, dès 18 h, un atelier-conférence « Éros et érotisme » sera offert par Philippe Callebert, qui présentera l’évolution de l’érotisme dans la littérature depuis le 18e siècle. Un atelier créatif sous le thème « De l’amour à donner » sera ensuite proposé par Andréanne Rioux le 29 février, à 13 h 30, où il sera possible de réaliser une œuvre symbolique.

La galerie sera également animée par une performance musicale de l’ensemble de jazz Phil So Good le 23 février à 13 h 30.

image