16 juin 2016
Déception pour Gymnaska-Voltigeurs au championnat canadien
Par: Maxime Prévost Durand
Nos représentants au championnat canadien de gymnastique, Jean-Philippe Camirand (tumbling), Maëlly Hamel (trampoline), Kevin Desjardins-Rodier (tumbling), l’entraîneur Sébastien Rajotte, Stéphanie Pelletier (trampoline) et Amélie Pietroniro-Savoie (trampoline). Photo Courtoisie

Nos représentants au championnat canadien de gymnastique, Jean-Philippe Camirand (tumbling), Maëlly Hamel (trampoline), Kevin Desjardins-Rodier (tumbling), l’entraîneur Sébastien Rajotte, Stéphanie Pelletier (trampoline) et Amélie Pietroniro-Savoie (trampoline). Photo Courtoisie

Amoindri par les blessures, le club

Kevin Desjardins-Rodier et Jean-Philippe Camirand ont aidé l’équipe du Québec à remporter la médaille d’argent à l’épreuve de tumbling par équipe, l’unique podium sur lequel sont montés des représentants maskoutains. Premier jusqu’à la dernière minute, le Québec a été relégué au second rang après le dernier passage de l’Ontario.

Sur le plan individuel, les deux athlètes de tumbling du club de Saint-Hyacinthe sont passés près du podium, sans toutefois pouvoir y accéder. Kevin a pris le 4e rang de la classe nationale 6, jouant de prudence en finale afin de conserver son rang après avoir connu certaines difficultés en ronde préliminaire. Jean-Philippe, nouvellement membre de la catégorie junior, a aussi pris le 4e rang après la ronde finale grâce à de bons passages.

Les choses se sont ensuite corsées pour Gymnaska-Voltigeurs, qui a vu deux de ses athlètes chuter lors de leur routine. Amélie Pietroniro-Savoie (genou) et Stéphanie Pelletier (cou) ont dû abandonner en raison de blessures.

Stéphanie a raté son deuxième mouvement en ronde préliminaire de l’épreuve de double-mini trampoline, provoquant une chute qui lui a causé des douleurs musculaires trop importantes pour poursuivre. Pendant que Stéphanie était toujours assistée par le personnel médical, Amélie s’élançait à son tour. « Visiblement ébranlée, Amélie a manqué son premier mouvement et a chuté dans son deuxième », a rapporté l’entraîneur Sébastien Rajotte. Déjà incommodée par une blessure à une épaule à son arrivée en Alberta, la Maskoutaine s’est blessée à un genou de façon importante dans la chute, signifiant la fin de sa compétition.

« C’est dommage parce que Stéphanie était un bon espoir dans sa catégorie (national 5) en trampoline », a commenté M. Rajotte. Amélie était aussi en bonne position en trampoline avec une troisième place en préliminaire chez les athlètes de niveau national 6. Sa blessure l’a toutefois empêché de participer à la ronde finale. Si Stéphanie s’est vite remise de sa chute, Amélie devra passer à travers un processus de réhabilitation au cours du prochain mois.

L’autre compétitrice de Gymnaska-Voltigeurs, Maëlly Hamel, a pris le 11e rang au trampoline et en double-mini trampoline au terme des rondes préliminaires, l’excluant des finales.

image