27 novembre 2014
Ville de Saint-Hyacinthe
Décès de l’ex-conseiller Gérard Dupré
Par: Benoit Lapierre
L’ex-conseiller Gérard Dupré est décédé le 23 novembre à l’âge de 77 ans. Photothèque | Le Courrier ©

L’ex-conseiller Gérard Dupré est décédé le 23 novembre à l’âge de 77 ans. Photothèque | Le Courrier ©

Celui qui a représenté le district Douville au conseil municipal de Saint-Hyacinthe de 1992 à 2000, Gérard Dupré, est décédé subitement le 23 novembre à sa résidence, à l’âge de 77 ans.

Publicité
Activer le son

M. Dupré avait fait le saut en politique municipale l’année même de la défaite de Clément Rhéaume, ce maire dont il avait été un fidèle organisateur au cours des campagnes électorales précédentes.

C’est donc au sein d’un conseil dirigé par Claude Bernier qu’il était entré en novembre 1992 à la suite de sa victoire sur Gabriel Cournoyer, du Parti municipal maskoutain, par une forte majorité.

M. Dupré avait été réélu dans Douville aux élections de 1996 – il avait devancé Jean Lemonde par 132 voix -, puis avait annoncé son retrait de la politique municipale à la fin de son second mandat, laissant un siège qu’a ensuite occupé Émilien Pelletier.

Le conseiller André Beauregard, qui représente le district Douville depuis 2009, s’est dit ébranlé et très attristé par la disparition de Gérard Dupré. « C’est lui qui m’avait amené à aimer la politique municipale, et il avait été l’un de mes organisateurs en 2009. Je le connaissais très bien, on se téléphonait souvent et on allait régulièrement manger ensemble. C’est un choc pour moi. »

Il a décrit M. Dupré comme un homme socialement très engagé pour les gens de son quartier et qui faisait du bon travail à l’hôtel de ville. « Ce n’était pas un conseiller flamboyant à la Bernard Barré ou David Bousquet, mais il représentait très bien ses concitoyens. C’est une grosse perte pour les gens de Douville. »

Le conseiller du district La Providence, Bernard Barré, s’est dit lui aussi touché par la nouvelle du décès de l’ex-conseiller Dupré. « Ça me fait quelque chose, c’était tellement une bonne personne. Il a été mon organisateur politique, c’était un super de chic type qui venait d’une des dernières grosses familles d’ici. C’est l’une des personnes que j’ai le plus aimé côtoyer au conseil.»

Bernard Barré a décrit M. Dupré comme un homme qui carburait à la politique, que ce soit au plan municipal, provincial ou fédéral. « Quand je me suis présenté pour les conservateurs en 2007, le Bloc était très fort, mais on leur avait quand même chauffé les fesses grâce à lui. C’était quelqu’un qui en menait large, et j’ai beaucoup de respect pour lui. Jamais je n’aurais pensé qu’il pouvait partir si vite. »

La conseillère Sylvie Adam connaissait aussi très bien M. Dupré, son agent officiel lors de deux campagnes électorales dans le district Cascades. « Je suis vraiment affectée par son décès, c’était pour moi un très bon ami. J’espère que sa conjointe va s’en remettre, malgré la maladie. C’est Gérard qui s’en occupait surtout. C’était un homme formidable, que j’appréciais beaucoup », a-t-elle confié au COURRIER.

M. Dupré laisse dans le deuil sa conjointe Hélène. Ses funérailles seront célébrées samedi à 10 h à l’église Notre-Dame-du-Rosaire.

image