4 juillet 2013
Déconstruction
Par: Christian Vanasse
publicité

Le conflit qui faisait tant rager le maire Badabeaume 1 er , est réglé. Oh, comme le petit Nabot-Léon de la Grande Allée était pressé de le bâtir son précieux Colisée Québécor. Il a même proposé de le finir lui-même au noir par les fins de semaine avec son beau-frère. On s’est évité ça.

Les gars de la construction reprennent donc leurs boîtes à lunch et le chemin des chantiers en suivant la voie étroite tracée par la loi spéciale qui a mis fin au litige. On le dit tout bas et en petits caractères dans les médias, mais ce conflit de travail aura fait plus mal en quelques semaines à l’économie québécoise que tout le conflit étudiant. On le chuchote à peine… et en plus, rien n’est réglé. Mais la paix est achetée. À quel prix? Bah, ne payez rien avant 2014. Rendu là, on verra. En attendant, les chantiers ont repris. Au moins pour un an. Le temps de finir le précieux Colisée de PKP pour que le magnat des médias puisse enfin mettre dedans ses… euh, son…ben attendez là, euh… bon ben, Céline, le spécial Noël de Star Ac ou le spécial lutte dans le Jell-O d’Occupation Double parce que côté hockey, le projet est encore sur la glace.Les Nordiques et leur nation attendront encore, car de toute évidence la ligue nationale s’entête à se renfoncer le casque dans le sable en Arizona jusqu’au… jusqu’à ce que les citoyens de Glendale en aient assez de subventionner des millionnaires tout en coupant dans les services municipaux et en fermant des bibliothèques.Contre toute logique, ils continuent. Tant pis pour eux.Et tant pis pour les amateurs de Québec qui ne pourront pas savourer eux aussi le plaisir de financer le hockey à même les fonds publics.

image